Netflix : polémique sur la sexualisation des enfants dans « Mignonnes »

Netflix : polémique sur la sexualisation des enfants dans « Mignonnes »

Publié le 11/09/2020 à 11:41
DR
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Un torrent de critiques et un hashtag mondial #CancelNetflix (« Supprimer Netflix) accusent la plateforme de sexualiser des jeunes filles de 11 ans dans le film « Mignonnes », « Cuties » en anglais.
 
Avec près de 383000 tweets ce vendredi en fin de matinée pour le seul hashtag #CancelNetflix, et 600000 signataires pour une pétition d’utilisateurs s’engageant à résilier leur abonnement, c’est bien un déferlement de colère qui s’abat sur Netflix. 
 
L’objet de cette colère est la mise en ligne internationale du film français « Mignonnes », par ailleurs actuellement diffusé dans les salles de cinéma françaises et primé au festival de Berlin, notamment. Le synopsis est le suivant :  « Amy, 11 ans, rencontre un groupe de danseuses appelé Les Mignonnes. Fascinée, elle s’initie à une danse sensuelle dans l’espoir d’intégrer leur bande et de fuir un bouleversement familial ».
 
Des scènes qui choquent
 
Mais « Cuties », ce sont aussi des pré-adolescentes filmées entre tenues légères, poses suggestives, twerk, etc., qui choquent de nombreux internautes outre-Atlantique. Ils accusent le film de sexualiser les enfants et d'exposer de la « pornographie juvénile ». 
 
En France, les avis sont plus partagés, même si les twittos les plus ébranlés vont jusqu’à parler de « pain béni pour les pédophiles ». 
 
D’autres soutiennent la position défendue par Netflix : le film de la réalisatrice Maimouna Doucouré est justement « une dénonciation de l’hypersexualisation des enfants ».
 
On peut notamment lire :
 
« Tant mieux que ça vous choque, comme ça vous allez enfin accepter que ça existe, en parler et regarder le problème en face »
 
La plateforme s’est d’ailleurs expliquée ce vendredi en publiant un communiqué aux Etats-Unis, dans lequel Netflix explique que « c’est une histoire puissante sur la pression que subissent les jeunes filles sur les réseaux sociaux et de la société en général en grandissant ». 
 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Netflix a conservé l'affiche originale, elle avait été changée en France pour la sortie du film en salles

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-