Photos volées de Jennifer Lawrence nue: 9 mois de prison pour le hacker

Condamnation

Photos volées de Jennifer Lawrence nue: 9 mois de prison pour le hacker

Publié le :

Samedi 28 Janvier 2017 - 16:31

Mise à jour :

Samedi 28 Janvier 2017 - 16:34
Plus de deux ans après la publication de photos dénudées de l'actrice Jennifer Lawrence, le hacker à l'origine de ce piratage a été condamné à neuf mois de prison et à une amende de 5.700 dollars, soit un peu plus de 5.300 euros. Il avait réussi à dérober les clichés grâce à la méthode du "phishing".
©DR
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La sentence est tombée. Un Américain a été condamné à neuf mois de prison pour avoir piraté les comptes d’une trentaine de célébrités, dont Jennifer Lawrence. Et ce afin de leur dérober des informations personnelles, notamment des photos dénudées qui ont fait rapidement le tour d'Internet. Le Hacker, Edward Majerczyk, a également été condamné à 5.700 dollars, soit un peu plus de 5.300 euros. Parmi les autres victimes de cette affaire, baptisée "Celebgate", se trouvent le mannequin Kate Upton, Rihanna, Avril Lavigne, Mary Elizabeth Winstead, Kirsten Dunst, ou encore Amber Heard.

Pour y parvenir, l'homme avait expliqué avoir réussi à détenir ces informations grâce au "phishing", une méthode qui consiste à se faire passer pour des organismes financiers ou de grandes sociétés en envoyant des emails frauduleux dans le but de soutirer à sa victime des mots de passe ou toute autre information personnelle. En août dernier, le hacker avait plaidé coupable dans un tribunal fédéral de Chicago. 

Selon son avocat, il souffrait à l'époque de dépression: "il regardait de nombreux sites pornographiques... pour tenter de combler les vides et les déceptions de sa vie". Dans le cadre de cette même affaire, un autre pirate informatique avait également été condamné en octobre dernier à 18 mois de prison. 

"Le fait que je sois une actrice, une personnalité publique, ne signifie pas que j'ai demandé à ce que ça m'arrive! Ça ne fait pas partie du job! C'est mon corps, et ça devrait être mon choix, et le fait que ça n'ait pas été mon choix est absolument écœurant. J'ai du mal à croire qu'on vive dans un monde comme celui-là", avait-elle expliqué à Vanity Fair au moment de la publication. Et d'ajouter:"ce n'est pas un scandale, c'est un crime sexuel, une violation sexuelle". 

Le hacker qui avait volé des photos dénudées de Jennifer Lawrence a été condamné.

Commentaires

-