"Selfie": on vit une époque (numérique) formidable

"Selfie": on vit une époque (numérique) formidable

Publié le 13/01/2020 à 09:53 - Mise à jour à 13:26
©Apollo Films
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

SORTIE CINÉ"De l’influence du numérique sur les honnêtes gens": c'est le sous-titre du film Selfie, qui sort ce 15 janvier sur les écrans (de cinéma) et se moque avec un humour acerbe de la façon dont Internet, les nouvelles technologies, les applications et les réseaux sociaux ont envahi notre vie quotidienne et en prennent le contrôle.

Le film se compose de cinq sketches qui dénoncent, sur le ton de la comédie grinçante mais avec une belle acuité, plusieurs travers 2.0 de la société actuelle. "Nous ressemblons tous un peu à ces personnages déboussolés plongés dans la sauvagerie des réseaux sociaux et ne sachant plus à quel Dieu se vouer. Le numérique est notre nouvelle idole! Il était donc urgent de nous moquer de nous", explique l'un des initiateurs du projet, Julien Sibony, co-producteur et co-scénariste.

La "vraie vie"

"Qui n’a jamais eu l’impression que nous twittons ou instagrammons d’abord puis réfléchissons ensuite? Qui n’a jamais été témoin du désarroi d’un digital native privé de réseaux sociaux?", ajoute-t-il, en faisant remarquer qu'il a fallu l'avènement du Web pour créer un terme désignant la "vraie vie": IRL (In Real Life).

Les cinq sketches du film ont été confiés à cinq jeunes réalisateurs différents et bénéficient d'un casting d'enfer, Blanche Gardin en tête. D'autres humoristes partagent l'affiche avec elle (Manu Payet, Max Boublil) mais aussi Elsa Zylberstein, Sam Karmann et toute une floppée de seconds rôles dont le public ignore parfois les noms mais connaît bien les visages: Estéban, Finnegan Oldfield, Sébastien Chassagne, Fanny Sydney, Julia Piaton, Anne Benoit.

> C'est Blanche Gardin qui lance le film dans le sketch intitulé Vlog et réalisé par Thomas Bidegain. Elle y interprète une influenceuse qui, avec son mari et leurs trois enfants, se filment toute la journée pour un vlog sur YouTube consacré à l'un des trois, Lucas, 9 ans, atteint d'une maladie orpheline. Ils ont dépassé les deux millions de vues. Mais un jour le médecin leur annonce que leur fils est guéri…

Lire aussi:

> Blanche Gardin va bientôt réaliser son premier film

> Dans le deuxième sketch, Le Troll (roman épistolaire), réalisé par Marc Fitoussi, Elsa Zylberstein joue une prof de français célibataire, au quotidien un peu morne et au chien surnommé Lamartine, dont le manuscrit a été refusé par les éditeurs. Elle se découvre une passion pour les réseaux sociaux et va vivre une aventure inattendue, avec un comportement très adolescent, en échangeant des messages avec Toon (Max Boublil), un comique idole des jeunes qui fait des fautes d'orthographe et à qui elle finit par envoyer son manuscrit…

 

Une certaine note pour pouvoir se connecter

> Donner des notes à tout et à tout le monde: c'est le sujet du troisième sketch, 2,6/5, réalisé par Tristan Aurouet, dans lequel un jeune homme (Finnegan Oldfield) fantasme sur une de ses collègues (Alma Jodorowsky), créature de rêve qu'il croise tous les jours dans l'immeuble dans lequel ils travaillent tous les deux depuis deux ans. Trop timide, il passe par une appli pour l’approcher mais il lui faut une certaine note pour pouvoir se connecter à son profil. Il va tout mettre en oeuvre pour l’obtenir…

L'algorithme lui propose du Viagra

> Dans le quatrième sketch, Recommandé pour vous, réalisé par Cyril Gelblat, Manu Payet interprète un jeune cadre dynamique complètement esclave d'un algorithme qui, sur une application, lui fait en permanence des suggestions d’achats en voyant en lui des choses qu’il avait refoulées. "Ils savent mieux que moi ce que j'aime. Comme je fais confiance à l'algorithme, je ne me pose plus de questions", dit-il. Un jour, l'algorithme lui propose du Viagra…

> Le film se termine en beauté par le sketch Smileaks, réalisé par Vianney Lebasque, dans lequel plusieurs dizaines de personnes se retrouvent sur une île bretonne pour un grand mariage chic et champêtre. Catastrophe: le Web mondial a été piraté et toutes les données personnelles commencent à fuiter, chacun pouvant découvrir sur son portable la face cachée de chacun (sa compagne ou son compagnon, ses amis, ses ennemis, ses collègues, les futurs mariés…). Et sur cette île isolée, il n'y a pas toujours de réseau. "C'est la fin du monde", dit un spécialiste d'optimisation d'audience…

Pour tout le monde

Certains personnages se croisent d’un sketch à l’autre, d'une manière habile, un personnage ou des informations secondaires dans une histoire devenant primordiaux dans une autre. Ce film très drôle plaira aux opposants et critiques d'Internet –mais qui continuent de l'utiliser– comme aux fans et aux accros –qui ne peuvent s'en passer. Il y en aura pour tout le monde (numérique).

Lire aussi:

> Elle veut faire un selfie avec un jaguar et se fait attaquer

> Mort par selfie: trois adolescents happés par le train en Inde

> Deux gorilles prennent la pose pour un "selfie" avec un ranger

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Blanche Gardin interprète une mère de famille influenceuse qui médiatise la maladie orpheline de son fils sur la Toile.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Culture




Commentaires

-