"S.O.S. Fantômes": allez les filles! (VIDEO)

Chasseuses d'ectoplasmes

"S.O.S. Fantômes": allez les filles! (VIDEO)

Publié le :

Jeudi 04 Août 2016 - 16:24

Dernière mise à jour :

Mercredi 10 Août 2016 - 09:27
Remake des deux premiers films de 1984 et 1989, "S.O.S. Fantômes", qui sort dans les salles françaises ce mercredi, met en scène une équipe exclusivement féminine pour chasser les mauvais esprits qui menacent d'envahir New York.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©Sony Pictures
-A +A

Où sont les femmes? Elles sauvent le monde. Trente ans après le mythique S.O.S. Fantômes, voici la version féminine des chasseurs d'ectoplasmes: quatre New-Yorkaises qui n'ont peur de rien forment l'équipe de choc de ce S.O.S. Fantômes 2016, ce mercredi 10 sur les écrans français.

Ce n'est pas une suite des deux premiers films de 1984 et 1989, réalisés par Ivan Reitman, avec Bill Murray, Dan Aykroyd, Harold Ramis, Rick Moranis et Sigourney Weaver. Il a certes longtemps été question d'un S.O.S. Fantômes-3, mais la mort d'Harold Ramis en 2014 a mis fin au projet. A la place, Ivan Reitman devenu producteur a opté pour un remake féminin (dans le jargon hollywoodien on parle de reboot), avec la réalisation confiée à Paul Feig.

Elles sont donc quatre. La chercheuse Abby (Melissa McCarthy) et l'ingénieure Holtzmann (Kate McKinnon) travaillent dans un petit laboratoire d'une université new-yorkaise pour prouver l'existence de phénomènes paranormaux, et donc de fantômes. Erin (Kristen Wiig), professeur de physique dans une prestigieuse école, est virée de son poste à cause d'un vieux livre sur les fantômes qu'elle avait écrit avec son amie d'enfance Abby. Toutes trois se retrouvent réunies, et n'ont jamais vu réellement de fantôme. Ce sera chose faite grâce à Patty (Leslie Jones), employée du métro new-yorkais, qui leur fait part de phénomènes étranges dans les tunnels souterrains.

L'équipe de choc s'installe dans un local au-dessus d'un ancien restaurant chinois, et commence à recevoir des appels et des demandes de personnes décrivant des lieux hantés. Tout commence dans un concert de rock, où les quatre chasseuses détectent et capturent un fantôme maléfique aux formes de dragon. Ce n'est que le début de la chasse, car un mystérieux personnage s'amuse à libérer les morts sur New York, menacée d'être bientôt envahie par les fantômes de toutes sortes…

Scénario, effets spéciaux, destruction d'immeubles et de voitures, scènes de combats aux armes laser: rien de bien original dans ce S.O.S. Fantômes 2016, qui vaut essentiellement par son humour, distillé de manière régulière par les dialogues des quatre actrices. A cela s'ajoute un personnage de beau gosse complètement idiot, un réceptionniste engagé par les quatre filles et joué avec un beau second degré par Chris Hemsworth.

Dans le quatuor, la meneuse est Melissa McCarthy, déjà vedette des trois précédents films de Paul Feig, des comédies (Mes meilleures amies en 2011, Les flingueuses en 2013 et Spy en 2015), mais les trois autres lui donnent la réplique avec un bon sens de la répartie.

Et surtout le réalisateur n'a pas oublié quelques clins d'œil appuyés aux deux films de 1984 et 1989: la célèbre chanson de Ray Parker Jr ("Who you gonna call? Ghostbusters!"), la caserne des pompiers désaffectée, le corbillard Cadillac qui sert de véhicule à l'équipe, le logo du petit fantôme dans un panneau d'interdiction, et quelques apparitions surprises à l'écran (ne quittez pas la salle avant la fin du très long générique)…

Cela n'a pas empêché, lors de la sortie aux Etats-Unis fin juillet, certains nostalgiques des années 80 et fans des deux premiers films de se déchaîner, sur Internet, contre ce remake 2016 féminin. Bande-annonce détestée, commentaires sexistes et racistes, insultes, critiques extrêmes: autant d'excès qui ne sont hélas pas des fantômes du passé, mais des réalités quotidiennes des réseaux sociaux –où la chasse aux mauvais esprits est, elle, vouée à l'échec…

(Voir ci-dessous la bande-annonce du film):

Auteur : Jean-Michel Comte

Pour chasser les fantômes, un quatuor de choc féminin.