"Unplanned", film chrétien anti-avortement, séduit l'Amérique et arrive en France (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 12 avril 2019 - 18:08
Image
Extrait du film Unplanned
Crédits
©Capture d'écran
L'héroïne d'"Unplanned" est présentée comme une lanceuse d'alerte révélant l'horreur de l'avortement.
©Capture d'écran

Le film Unplanned connaît un succès inattendu aux Etats-Unis. Il se base sur les mémoires d'Abby Johnson, employée du planning familial qui a finalement rejoint les chrétiens évangélistes anti-avortement.

C'est un film sans star ni budget pharaonique mais qui connaît un succès inattendu dans une Amérique où les discours anti-avortement prennent de l'ampleur depuis quelques années. Unplanned prétend raconter l'histoire vraie d'Abby Johnson, militante américaine du droit des femmes travaillant au planning familial mais qui a finalement rejoint les rangs des évangélistes anti-IVG, de ceux qui manifestent devant les cliniques d'avortement pour dissuader les jeunes femmes d'y entrer.

Il présente l'histoire de cette femme qui aurait découvert l'horrible réalité des avortements -la souffrance "réelle" des fœtus notamment- en assistant à une IVG avec échographie sur laquelle il semble"se battre pour sa vie" avant d'être extrait avec des pinces. Les éléments graphiques choquants sont présents, comme les pleurs des femmes se faisant avorter ou celles de leur famille.

L'héroïne est présentée comme une lanceuse d'alerte. "Ce qu'elle a vu a tout changé", tel est le slogan du film. "Tout ce qu'on m'a dit était un mensonge" l'entend-on se lamenter dans la bande-annonce. "Nous vous payons pour être l'instrument de notre politique, nous sommes des fournisseurs d'avortement!", tempêtent les responsables de la clinique, présentés comme des êtres froids, machiavéliques et à la tête d'une lucrative industrie de la mort.

Voir: La justice sud-coréenne ordonne la fin de l'interdiction de l'avortement

Bref, l'avortement c'est mal, les militants évangélistes sont les gentils. "Nous n'avons pas fait de ce film un instrument de propagande. Nous voulions raconter une histoire vraie et laisser les gens interpréter la vérité", a assuré le coréalisateur Cary Solomon, qui a déjà à son actif plusieurs films d'inspiration chrétienne parmi lesquels "Dieu n'est pas mort", histoire d'un étudiant refusant de de faire un devoir de philosophie actant la mort de Dieu.

Unplanned reprend donc les mémoires de l'activiste et a été entièrement financé par Pure Flix, studio assumant une production chrétienne. Le planning familial avait de son côté contredit certains points du récit d'Abby Johnson, notamment sur sa présence lors d'un avortement sous échographie. Le film devrait prochainement être diffusé en France.

"De plus en plus d'Américains comprennent le caractère sacré de la vie grâce à des histoires fortes comme celle-là", a tweeté le vice-président Mike Pence au sujet du film. Le 30 mars, les députés de l'Etat de Géorgie (sud-est) ont adopté une loi interdisant l'IVG dès la détection du rythme cardiaque chez l'embryon, possible à partir de la sixième semaine de grossesse.

Dans la plupart des Etats américains, un avortement peut être pratiqué jusqu'à 24 semaines. Outre la Géorgie, plusieurs autres Etats ont adopté ou examinent un texte similaire mais aucun n'est entré en vigueur à ce stade notamment du fait de recours en justice.

Lire aussi:

Grève de l'IVG: plaintes contre le syndicat des gynécologues

IVG: l'archevêque de Paris juge "terrible" de vouloir supprimer la clause de conscience pour les médecins