On a vu "Star Wars-9": la critique garantie sans spoiler (vidéo)

On a vu "Star Wars-9": la critique garantie sans spoiler (vidéo)

Publié le 18/12/2019 à 14:14 - Mise à jour à 14:59
©The Walt Disney Company
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

SORTIE CINÉ – Cette fois, c'est la fin. Quarante-deux ans après la sortie du premier film, la saga la plus célèbre de l'histoire du cinéma, Star Wars –à l'époque, dans les pays francophones, on disait encore La Guerre des étoiles–, prend fin avec le neuvième épisode de la série, L'Ascension de Skywalker, sur les écrans français depuis ce mercredi 18 décembre.

Il y eut une première trilogie (1977, 1980, 1983), marquée par deux répliques historiques: "Que la Force soit avec toi", prononcée notamment par le Jedi Obi-Wan Kenobi à l'adresse de Luke Skywalker (Mark Hamill), et surtout le célèbre "Je suis ton père" assené au même Luke Skywalker par le méchant, Dark Vador.

Il y eut la deuxième trilogie (1999, 2002, 2005), réalisée par le créateur de la saga, George Lucas, et dont l'action se situait chronologiquement avant la première trilogie.

Et puis il y eut cette troisième trilogie (2015, 2017, 2019), après le rachat à George Lucas de la franchise Star Wars par les studios Disney. Une dernière trilogie marquée notamment par le retour du cowboy de l'espace Han Solo (Harrison Ford) et sa mort, de la main du fils ingrat qu'il avait eu avec la Princesse Leia (Carrie Fisher), le méchant Kylo Ren (Adam Driver).

Voici le rappel des films de la saga Star Wars, dans l'ordre chronologique de la sortie des films (avec entre parenthèses le réalisateur et l'année de sortie du film:

> Star Wars, épisode IV: Un nouvel espoir (George Lucas, 1977)

> Star Wars, épisode V: L'Empire contre-attaque (Irvin Kershner, 1980)

> Star Wars, épisode VI: Le Retour du Jedi (Richard Marquand, 1983)

> Star Wars, épisode I: La Menace fantôme (George Lucas, 1999)

> Star Wars, épisode II: L'Attaque des clones (George Lucas, 2002)

> Star Wars, épisode III: La Revanche des Sith (George Lucas, 2005)

> Star Wars, épisode VII: Le Réveil de la Force (J. J. Abrams, 2015) >>>LIRE LA CRITIQUE ICI

> Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (Rian Johnson, 2017) >>> LIRE LA CRITIQUE ICI

> Star Wars, épisode IX: L'Ascension de Skywalker (J. J. Abrams, 2019)

Il y a également eu deux films dérivés:

> Rogue One: A Star Wars Story (Gareth Edwards, 2016) >>> LIRE LA CRITIQUE ICI

> Solo: A Star Wars Story (Ron Howard, 2018) >>> LIRE LA CRITIQUE ICI

Pour ce neuvième épisode, confié au réalisateur J.J. Abrams comme le septième, il s'agissait non seulement de faire oublier l'épisode précédent (réalisé par Rian Johnson et qui a déçu beaucoup de fans) mais surtout de trouver un épilogue digne de toute la saga.

"Le film devait se tenir tout seul", expliquait-il récemment dans une interview au mensuel Première. "On ne pouvait pas partir du principe que tout était acquis pour le public, genre «Oh, tout le monde adore Rey». Non. Personne ne va au cinéma en ayant révisé tout l'univers Star Wars. Mais il fallait aussi que le film achève une série de neuf! Il fallait se demander: où est-ce que la saga nous a amenés?"

Alors, quel scénario pour cet ultime épisode? On retrouve les nouveaux personnages introduits dans la troisième trilogie: Rey (Daisy Ridley), aventurière de l'espace qui ressent la Force et dont les origines sont mystérieuses; son équipier Finn (John Boyega), ancien Stormtrooper; leur allié, le pilote Poe Dameron (Oscar Isaac); et bien sûr le méchant Kylo Ren (Adam Driver).

L'action se situe environ un an après la fin de l'épisode-8, où Rey, Finn, Poe et la Résistance se trouvaient battus et décimés par le Premier Ordre et leur chef suprême Kylo Ren, mais sauvés par Luke Skywalker, revenu in extremis affronter seul les forces du mal, pour permettre aux rebelles de s'enfuir à bord du légendaire Faucon Millenium, le vaisseau spatial d'Han Solo. Dans ce final, Luke y laissait sa vie.

 

Entraînement de Jedi

 

Au début de l'épisode-9, on retrouve tout ce petit monde de la Résistance, dans leur base en pleine forêt: Finn, Poe, Chewbacca le guerrier Wookie, les robots historiques C-3PO et R2-D2 et le petit nouveau BB-8, et biens sûr Rey. La jeune femme continue son entraînement de Jedi (sabre laser et méditation gravitationnelle), sous les yeux bienveillants de la princesse/générale Leia (l'actrice Carrie Fisher est décédée en décembre 2016, mais des rushes de scènes non utilisées permettent de la voir à nouveau).

Tous restent sous la menace. Non seulement de Kylo Ren, mais surtout de Palpatine, le nec plus ultra-méchant, le big boss original de l'Empire, qu'on croyait tué par Dark Vador à la fin de l'épisode-6 mais dont le retour (une histoire de clonage) a été annoncé aux fans dans une des dernières bandes-annonces avant la sortie du film. Palpatine règne désormais sur "un nouvel empire", baptisé Dernier Ordre. Il convoque Kylo Ren et lui ordonne, avant de s'allier à lui, d'aller tuer Rey: "Elle n'est pas qui tu crois", lui dit-il.

2h22 parsemées de poursuites

Du côté de la Résistance, on est aussi au courant de la menace: "Palpatine est de retour", annonce Poe. Pour tous, la mission est simple: partir à la recherche d'Exegol, une planète inconnue d'où Palpatine envoie ses vaisseaux tueurs de planète. A la tête de ce commando, la jeune Rey, toujours à la recherche de ses origines, continue ses mystérieux échanges télépathiques avec Kylo Ren, chacun jouant au chat et à la souris et essayant d'attirer l'autre de son côté…

Bien sûr il y aura des affrontements entre les deux, elle tout en blanc avec son sabre laser blanc à la lueur bleutée, lui tout en noir avec son sabre blanc à la lueur rouge. Et, bien sûr, les 2h22 du film sont parsemées de poursuites, batailles, combats au sabre laser, au pistolet laser, au canon laser, dans des décors soignés (espace, désert, forêts, canyons, intérieurs rutilants des vaisseaux spatiaux et QG, village sous la neige, bars mal famés, grottes) mais moins nombreux que d'habitude. Il y a aussi de nouveaux venus, un petit robot sympa et une adorable créature geek nommée Babu.

 

Fête des Anciens

 

Mais, au-delà de l'action très rythmée et des rebondissements, le réalisateur a surtout voulu boucler la boucle et terminer la série, par un final à suspense et émouvant. La page est tournée, en beauté, de cette saga Star Wars qui aura été une belle histoire de lutte entre le Bien et le Mal, de vengeance, de rébellion, de solidarité –mais surtout une histoire de famille(s). On finit par connaître la vérité sur Rey, mais les clins d'œil au passé sont nombreux dans cet ultime épisode car, comme dit Poe, "ce pour quoi nos parents ont combattu ne mourra pas".

Ainsi, outre la présence des historiques Chewbacca, C-3PO et R2-D2, outre le maintien des scènes avec la princesse Leia, la réapparition (là aussi révélée par les bandes-annonces) du pilote Lando Calrissian (Billy Dee Williams), vieil ami de Han Solo et ancien propriétaire du Faucon Millenium, ravira tous les fans nostalgiques. Et, OK boomer, autre clin d'œil aux origines: en début de film, Rey et ses amis débarquent sur une planète où est organisée, dans le désert, une immense "Fête des Anciens" qui a lieu, vous savez quoi?, tous les… 42 ans.

Lire aussi:

> La musique de Star Wars chantée a cappella par les acteurs et Jimmy Fallon (vidéo)

> Mort de Carrie Fisher: la princesse Leia ne ressuscitera pas dans Star Wars

> Star Wars: 40 ans de folie depuis la sortie du premier épisode (diaporama)

 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La jeune Rey (Daisy Ridley) et ses amis Poe (Oscar Isaac) et Finn (John Boyega) mènent le combat de la Résistance.

Fil d'actualités Culture