Face à la polémique Yann Moix cesse la promotion de son livre…à succès

Face à la polémique Yann Moix cesse la promotion de son livre…à succès

Publié le :

Lundi 02 Septembre 2019 - 13:50

Mise à jour :

Lundi 02 Septembre 2019 - 14:01
© ERIC FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'éditeur de Yann Moix a annoncé ce lundi 2 que ce dernier mettait fin à la promotion de son livre Orléans. Outre les critiques de sa famille qui dénonce des "affabulations", l'auteur est dans la tourmente pour avoir écrit des textes négationnistes et réalisé des dessins antisémites.

Entre règlements de comptes familiaux et accusations d'antisémitisme, la sortie du dernier livre de Yann Moix ne s'est pas faite dans le calme. L'écrivain a décidé "de se mettre en retrait des médias" a annoncé par voie de communiqué son éditeur, Grasset, ce lundi. Il a également fait le choix de mettre un terme à la promotion de son livre, Orléans.

Sorti il y a moins de deux semaines, l'ouvrage a connu un important succès en librairie au point que l'éditeur aurait dû, selon le Figaro, déjà lancer l'impression de 15.000 nouveaux exemplaires, alors que 27.000 étaient déjà sur le marché.

Voir: Yann Moix s'excuse pour ses dessins antisémites

Orléans a rapidement créé la polémique puisque Yann Moix y évoque les sévices dont il aurait été victime. Une version déjà qualifiée de "pure affabulation" par son père José, qui évoque une éducation "stricte" mais nie les violences dont l'accuse son fils aîné, aujourd'hui âgé de 51 ans.

"J'ai subi vingt ans durant des sévices et des humiliations d'une rare violence de sa part. Ceux-là mêmes qu'il décrit dans son roman, en les prêtant à nos parents", affirme pour sa part Alexandre Moix, de quatre ans le cadet de Yann.

"Tentative de défenestration du premier étage et de noyade dans la cuvette des toilettes quand j'avais 2 ans, passages à tabac récurrents dès que nos parents s'absentaient, destruction systématique de mes nouveaux jouets", cite-t-il notamment.

En parallèle, l'Express a révélé des écrits et dessins antisémites publiés dans un magazine artisanal en 1989 et 1990, dont Yann Moix a reconnu être l'auteur. Il s'est excusé pour ces dessins "abjects" réalisés "avec 3 ou 4 cons" alors qu'il était "complétement paumé".

"Je n'avais pas les épaules assez larges pour me suicider physiquement alors je me suis suicidé moralement. J'ai un dégoût de moi-même, ce raté, cet être méprisé et méprisable. Je me vomissais", a-t-il raconté dans On n'est pas couché.

Lire aussi:

Yann Moix ou le coup d'éclat permanent

Yann Moix cesse de faire la promotion d'"Orléans".


Commentaires

-