Le Coronavirus booste «La Peste», le roman de Camus

Le Coronavirus booste «La Peste», le roman de Camus

Publié le 05/03/2020 à 12:53 - Mise à jour à 12:59
© STF / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Le roman d’Albert Camus "Le Peste" voit ses ventes doubler depuis le début de l’année. Un autre effet positif de l'épidémie du Coronavirus.
 
"Et pour dire simplement ce qu'on apprend au milieu des fléaux, qu'il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser." Cette citation  tirée de l'ouvrage " La Peste " d'Albert Camus trouvent de nouveaux lecteurs. En effet, le roman du regretté écrivain-journaliste victime dans les années 60 d'un autre fléau des temps modernes (les accidents de la "circulation") connait un succès réjouissant depuis deux mois. 
 
 
Ventes en forte hausse
 
Au cours de janvier et février, les éditions Gallimard ont réalisé 40 % des ventes habituelles d’une année. Edistat, site de référence pour l’estimation des ventes de livres, note que les ventes de «La Peste» ont plus que doublé en France sur les huit premières semaines de l’année. En Italie, le roman qui raconte le quotidien des Oranais durant une épidémie de peste s’est carrément retrouvé dans le Top 10.  
 
Si la maison d’édition Gallimard reste prudente et ne relie pas automatiquement ces résultats à l’épidémie de Covid-19 – janvier a aussi marqué le 60e anniversaire de la mort d’Albert Camus -, le phénomène est expliqué par un sociologue médical. Pour Robert Bartholomew, cité par le HuffPost, «ce soudain intérêt pour tout ce qui est lié aux épidémies et aux virus est un moyen pour les gens de mieux gérer ce qui se passe. Le fait de parler des événements traumatisants peut aider les gens à soulager leur stress».
 
Au cinéma aussi 
 
Car les ventes de «La Peste» ne sont pas une exception. Côté cinéma, le thriller «Contagion» de Steven Soderbergh était, fin janvier, en tête des téléchargements sur iTunes. 
 
Les achats littéraires liés à l’actualité ne sont en outre pas une nouveauté. On se rappelle ainsi qu’après les attentats de 2015, c’est le roman d’Ernest Hemingway «Paris est une fête» qui s’était retrouvé en tête des ventes en France. 
 
 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Français et Italiens se réfugient dans le roman d'Albert Camus

Annonces immobilières

Fil d'actualités Culture




Commentaires

-