Le Goncourt des lycéens à Delphine de Vigan pour "D'après une histoire vraie"

Le Goncourt des lycéens à Delphine de Vigan pour "D'après une histoire vraie"

Publié le :

Mardi 01 Décembre 2015 - 18:08

Mise à jour :

Mardi 01 Décembre 2015 - 18:44
Déjà lauréate du Prix Renaudot, Delphine de Vigan a reçu ce mardi le Prix Goncourt des lycéens, petit frère de la prestigieuse récompense, pour son roman autobiographique "D'après une histoire vraie" (Ed. JC Lattès).
©François Guillot/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elle avait été recalée dès la deuxième sélection pour l'obtention du prestigieux Prix Goncourt, mais elle aura séduit les jeunes lecteurs. Delphine de Vigan a remporté ce mardi le Prix Goncourt des lycéens pour son livre D'après une histoire vraie (Ed. JC Lattès).

Les 13 lycéens composant le jury ont fait leur choix au deuxième tour de vote. Ils ont préféré Delphine de Vigan par huit voix contre cinq à Tobie Nathan, auteur de Ce pays qui te ressemble (Ed. Stock), pourtant parmi les quatre derniers prétendants retenus par l'Académie Goncourt dans le choix de son prix. Mais comme le fait remarquer l'Académie, il est depuis quelques années très rare que les lycéens, qui décernent leur distinction quelques jours après la principale, suivent les opinions de leurs aînées.

"Il y a eu beaucoup de débats", a confié le président du jury des lycéens Corto Courtois à Ouest France. "Mais au second tour Delphine de Vigan s'est assez démarquée. On n'a pas eu assez de trois heures de débats, on n'avait trop de choses à dire". "C'est la réflexion qui a été portée qui a touché tout le monde. (...) On a tous réussi à s'identifier au personnage, au rapport qu'elle entretien au monde".

L'autobiographie romancée de l'auteur a donc fait mouche auprès du jeune public. D'après une histoire vraie porte en effet bien son titre et raconte la relation entre une romancière à succès en panne d'inspiration et "L", qui rédige des œuvres pour des personnalités mais sans en tirer de crédit.

Delphine de Vigan et son roman avait déjà été distingués lors de cette rentrée littéraire par le Prix Renaudot. Avec ce Goncourt des lycéens, elle réalise le même doublé que son prédécesseur David Foenkinos, récompensé en 2014 pour Charlotte (Ed. Gallimard).

Le "vrai" Goncourt a été décerné cette année à Mathias Enard pour Boussole (Ed. Actes Sud). De bon augure pour Delphine de Vigan, il avait lui-même d'abord été distingué par les jeunes lecteurs en 2010 pour Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (Ed. Actes Sud).

 

Au deuxième tour et après de longs débats, Delphine de Vigan a reçu le Prix Goncourt des Lycéens.


Commentaires

-