Les fantaisies de Terry Pratchett

Maître de son univers

Les fantaisies de Terry Pratchett

Publié le :

Vendredi 13 Mars 2015 - 16:10

Mise à jour :

Vendredi 13 Mars 2015 - 19:44
Décédé jeudi 12 mars à 66 ans, Terry Pratchett laisse une œuvre considérable. Fan de science-fiction et de fantasy dès sa première lecture d'un de ces romans, l'écrivain britannique laisse sur le genre une empreinte toute personnelle et un univers complet.
©John Lawrence/Rex/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Il avait créé tout un univers. L'auteur de romans de science-fiction britannique Terry Pratchett est mort jeudi 12 à 66 ans. Pour certains, la complexité et l'aboutissement du monde qu'il avait créé le placent au même rang que J.R.R Tolkien. Terry Pratchett était d'ailleurs un inconditionnel de l'auteur du Seigneur des anneaux.

C'est en lisant d'abord Le vent dans les saules de Kenneth Grahame à 10 ans qu'il est happé par ce type de littérature: "Je ne savais pas qu'il existait des livres comme ça. Je l'ai lu avec avidité. Cette lecture a déclenché instantanément quelque chose en moi. J'ai voulu lire le plus de livres possible", déclarait-il au Monde en 2004, trois ans avant que ne soient diagnostiquées son atrophie corticale postérieure et sa maladie d'Alzheimer.

Cette passion découverte, il dévorera tous les livres de science-fiction et de fantasy à sa portée. Une fois ce rayon de la bibliothèque municipale dévalisé, il s'attaque à la paléontologie,"parce que ça ressemblait à de la science-fiction".

Auteur prolixe (il a écrit près de 70 romans), il reste surtout connu pour ses œuvres liées à l'univers du Disque-Monde qui comprend une quarantaine de volumes et plusieurs livres complémentaires, cartes et encyclopédies. Il y raconte les aventures qui se déroulent sur un monde en forme de disque reposant sur quatre éléphants, eux-mêmes siégeant sur la carapace d'une tortue géante qui traverse l'espace.

On y découvre des aventures différentes avec plusieurs personnages récurrents. La Mort chevauche son destrier et fauche les âmes qui lui reviennent, et s'exprime toujours en CAPITALES. On y croise souvent un orang-outang bibliothécaire ou des nains tenanciers de fast-food.

Si Terry Pratchett était un monstre sacré de la science-fiction et de la fantasy au même titre que Isaac Assimov, H.G. Wells ou J.K. Rowling, il avait cette capacité à détourner et parodier avec un humour très britannique les codes du genre. Ce qui rend son œuvre si unique.

 

 

Terry Pratchett est décédé jeudi 12 à 66 ans.

Commentaires

-