Rugby et dopage: le livre choc

Dans la mêlée

Rugby et dopage: le livre choc

Publié le :

Mardi 24 Février 2015 - 18:14

Mise à jour :

Jeudi 26 Février 2015 - 17:32
Le monde du rugby pourrait bien être frappé par une déflagration avec la sortie prochaine de "Rugby à charges, l’enquête choc". Ce livre de Pierre Ballester traite du dopage dans le monde de l'ovalie.
©Anthony Phelps/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Une bombe dans le milieu du rugby. Rugby à charges, l'enquête choc (éditions La Martinière) de Pierre Ballester, paraîtra le 5 mars et enquête sur les pratiques du dopage dans le milieu du rugby. Son auteur est notamment connu pour avoir rendu médiatique le système de dopage de Lance Armstrong dans son ouvrage LA Confidential.

La question du dopage est éminemment taboue dans le sport de haut niveau, et le rugby n'y fait pas exception. Pour son enquête, dont l'Express publie les bonnes feuilles ce mardi, le journaliste s’appuie sur plusieurs témoignages, notamment celui du docteur Jacques Mombet, qui fut médecin du XV de France entre 1975 et 1995.

"Les amphétamines ont toujours existé dans le rugby et ailleurs, estime Jacques Mombet. "Dans les années 1970, des équipes entières en prenaient, d'autres non. Comme c'était généralisé, je l'ai vu également en équipe de France. Ils avaient chacun leur pilule devant leur assiette lors du repas d'avant-match. C'était comme ça à tous les matchs. Du Captagon surtout, du Maxiton parfois..."

Entre musculature suspecte, compléments alimentaires douteux, ordonnances mensongères, et préparateurs physiques tout puissants, le livre souhaite interpeller sur la face sombre de l’ovalie. Pour le docteur Mombet, les joueurs ne sont "ni victimes ni coupables, mais des victimes consentantes".

Peu optimiste, l’auteur du livre pense quant à lui que ''la lutte antidopage se casse les dents sur un mur''. Mais il estime également que le pot-aux-roses sortira un jour ou l'autre. "Ça va péter, j'en suis convaincu, mais par un biais inattendu, comme ce fut le cas dans le cyclisme avec l'arrestation du soigneur de Festina Willy Voet", indique-t-il.

Un match de rugby

Commentaires

-