Christian Quesada: son codétenu en prison donne des nouvelles inquiétantes

Christian Quesada: son codétenu en prison donne des nouvelles inquiétantes

Publié le :

Vendredi 10 Mai 2019 - 08:37

Mise à jour :

Vendredi 10 Mai 2019 - 08:38
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'un des codétenus de Christian Quesada, champion des 12 Coups de midi accusé de faits de pédophilie, a témoigné dans un documentaire diffusée dans la soirée de jeudi 9. Il a décrit un homme très déprimé, mis à l'isolement pour sa sécurité.

Cela fait plus d'un mois que Christian Quesada est incarcéré, soupçonné de détention d'images pédopornographiques et de corruption de mineur, et dans un documentaire à son sujet jeudi soir, l'un de ses codétenus a donné de ses nouvelles.

Et l'ancien champion du jeu télévisé des 12 Coups de midi est au plus mal. Conspué depuis le début de l'affaire alors qu'il avait auparavant la sympathie du public le quinquagénaire penserait même au suicide.

"Il prend son traitement, il prend des cachets pour dormir toute la journée, il veut se mettre la corde au cou", a ainsi expliqué son codétenu de la prison de Bourg-en-Bresse prénommé Patrick, interrogé pour les besoins du documentaire Christian Quesada, du rêve au cauchemar diffusé sur C8.

A voir aussi: Christian Quesada: une victime présumée d'agression sexuelle témoigne (vidéo)

L'ancien champion serait ainsi très "déprimé". En plus de la haine qu'il inspire parfois auprès de ses anciens fans, il doit en effet faire face à de grosses tensions au sein de la prison.

"Il se fait insulter tous les jours", a expliqué Patrick. Pour éviter qu'il ne lui soit fait du mal, Christian Quesada a ainsi été placé à l'isolement. Et c'est une bonne chose d'après son voisin: "si on le met avec nous, il est mort", a-t-il assuré.

A lire aussi:

Christian Quesada "dégoûte" Jean-Luc Reichmann (vidéo)

TPMP: une victime de Christian Quesada estime qu'il est "passé à l'acte"

D'après le témoignage d'un de ses codétenus, Christian Quesada serait très déprimé en prison.


Commentaires

-