20 juillet 1969: "Un petit pas pour l'homme..." (VIDEO)

C'était dans "France-Soir"

20 juillet 1969: "Un petit pas pour l'homme..." (VIDEO)

Publié le :

Jeudi 16 Juillet 2015 - 16:09

Mise à jour :

Jeudi 06 Juillet 2017 - 14:01
Le 20 juillet 1969, la Terre a décroché la Lune. Neil Armstrong a été le premier homme à mettre le pied sur un autre sol que la surface terrestre, peut-être le plus bel exploit de l'histoire de l'humanité, suivi en direct à la télévision par plusieurs centaines de millions d'êtres humains.
©DR

Auteur : Jean-Michel Comte

  
-A +A

On estime entre 600 millions et un milliard le nombre d'êtres humains qui ont vu cela en direct à la télévision. Il était 21h56 à Houston ce dimanche 20 juillet 1969, il était 3h56 lundi 21 à Paris, 6h56 à New Delhi, 9h56 à Tokyo...

Six heures et demie après l'alunissage du LEM, le module lunaire de la mission Apollo 11, Neil Armstrong devient le premier homme à poser le pied sur un autre corps céleste. Il descend les neuf marches de l'échelle du LEM et pose le pied gauche sur la surface de la Lune, satellite naturel de la Terre.

Il prononce alors la phrase historique qu'il avait préparée: "C'est un petit pas pour un homme, un bon de géant pour l'humanité" (That's one small step for a man, one giant leap for mankind). La liaison avec la Terre fait qu'on n'entend pas l'article (on entend "man" au lieu de "a man"), et la phrase passera donc à la postérité sous la forme "Un petit pas pour l'homme...".

Vingt minutes plus tard, Edwin "Buzz" Aldrin le rejoint et devient le n°2 sur la Lune. Il s'arrête quelques secondes en descendant de l'échelle pour, racontera-t-il plus tard, "satisfaire un besoin physiologique en remplissant légèrement mon collecteur d'urine. Tout le monde est le premier pour quelque chose sur la Lune. Ce titre-là, personne ne me l'a contesté..."

Armstrong et Aldrin passent ensuite deux heures et demie à sauter, s'émerveiller, planter le drapeau américain, se prendre en photo, ramasser quelques cailloux. La pesanteur de la Lune étant six fois moins importante que celle de la Terre, chaque pas des astronautes se transforme en petit bond.

C'est cette chorégraphie lunaire que retient France-Soir, dans sa dernière édition du lundi soir (datée mardi 22 juillet), en publiant une photo sur toute sa première page, sous ce titre: "La fantastique danse sur la Lune".

La légende de la photo est exceptionnellement longue, comme pour marquer cet événement historique: "Ce fantastique ballet en noir et blanc est celui des deux astronautes Armstrong et Aldrin sur la Lune. La lumière du soleil trop crue accentue les contrastes et la photo ressemble à un négatif. Pourtant, c'est ce document imparfait que nos enfants et nos petits-enfants ne pourront pas regarder sans émotion: les premiers pas de l'homme sur un nouveau monde, le départ vers la conquête des astres. Et les centaines de millions de téléspectateurs qui auront assisté en direct à cette scène historique ne l'effaceront jamais de leur mémoire. Entre les deux astronautes flotte un drapeau américain".

La Une de France-Soir se termine par une autre phrase: "Mais le monde a encore peur". Il s'agit, en effet, pour les deux astronautes, de rentrer à la maison: "Après avoir +travaillé+ 2h55 sur la Lune, Armstrong et Aldrin sont remontés dans le LM. Il leur reste à décoller et à rejoindre Apollo 11 à 18h53".

Moment délicat et redouté, le décollage du LEM aura finalement lieu sans problème, Armstrong et Aldrin pourront rejoindre le vaisseau spatial –baptisé Columbia– où les attend le troisième homme de la mission, Michael Collins. Tous trois regagneront le 24 juillet la surface de la Terre, qu'ils avaient quittée à bord d'une fusée Saturn-5 le 16 juillet.

Après les programmes Mercury (1959-1963) et Gemini (1963-1966) destinés à rattraper leur retard sur l'URSS, les Etats-Unis avaient lancé le programme Apollo sous l'impulsion du président John F. Kennedy dès 1961. Il y aura 17 missions Apollo au total, entre 1966 et 1972: des missions au sol, des vols non habités, la dramatique et héroïque Apollo 13, etc.

Après Armstrong et Aldrin, 10 autres astronautes américains fouleront le sol de la Lune, jusqu'à la dernière mission en décembre 2012. Neil Armstrong est décédé en août 2012 à 82 ans des complications d'une opération cardiaque. Buzz Aldrin, 87 ans, a écrit des livres et continue de faire des conférences. Michael Collins, 86 ans, jouit d'une retraite paisible en Floride.

(Voir ci-dessous la vidéo des premiers pas sur la Lune, restaurée par la NASA en 2009):

Auteur : Jean-Michel Comte

 
La Une du 22 juillet 1969.

Commentaires

Identifiez-vous pour poster des commentaires