Affaire Theo et propos homophobes: Nicolas Canteloup dérape puis s'excuse

Affaire Theo et propos homophobes: Nicolas Canteloup dérape puis s'excuse

Publié le :

Mercredi 08 Février 2017 - 13:07

Mise à jour :

Mercredi 08 Février 2017 - 13:21
©Nicolas Canteloup/Facebook
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Nicolas Canteloup s'est attiré les critiques notamment de la rédaction d'Europe 1 ce mercredi 8. L'humoriste a fait un comparatif hasardeux entre le viol qu'aurait commis un policier sur un jeune homme à Aulnay-sous-Bois et le mariage pour tous. Il s'est par la suite excusé.

La polémique n'a mis que quelques heures à enfler, et les excuses sont elles aussi arrivées très rapidement. L'imitateur et humoriste d'Europe 1 Nicolas Canteloup a fait son mea culpa ce mercredi 8, après s'être vu repprocher par des internautes mais aussi par ses collègues d'avoir été trop loin dans sa Revue de presque matinale.

Il y évoquait l'affaire Théo, du nom du jeune homme gravement blessé dans la région anale suite à son interpellation à Aulnay-sous-Bois jeudi 2. Les quatre policiers qui l'ont arrêté ont été mis en examen, dont un pour viol (il aurait enfoncé volontairement sa matraque dans l'anus du jeune homme).

Prenant la voix de François Hollande, Nicolas Canteloup a lancé ce mercredi matin: "Amis gays, ce n’est pas la peine (...) de chercher un deux pièces sur Aulnay-centre, la police ne recommencera plus. C'était un accident je tiens à le préciser, pas une pratique courante sur Aulnay-sous-Bois".  Des propos qui ne déclenchent aucun rire dans le studio, voir un certain malaise. "Non, c'est lourd", répond Raphael Enthoven, qui donne la réplique à l'humoriste durant ses chroniques et à coutume de faussement s'offusquer de ses propos.

Sauf que cette fois-ci sa réaction semble bien réelle, mais Nicolas Canteloup ne s'en rend visiblement pas compte et poursuit: "J'ai rendu possible le mariage gay. Avec cet épisode de la matraque, si Théo, après réflexion, se découvre des sentiments pour le policier qui lui a introduit la matraque, ils pourront grâce à moi s’épouser".

"Non, non, ce sont des faits graves. On ne plaisante pas avec ça. Vous arrêtez!", répond alors une Raphael Enthoven plus sévère.

Et ce sont par la suite de nombreux membres d'Europe 1 qui ont fait part de leur désaccord avec de tels propos. Dans un tweet, la société de ses rédacteurs a fait part de "son indignation après la chronique de N. Canteloup ce matin", évoquant un "malaise réel au sein de la rédaction".

L'humoriste a alors apparemment pris conscience que lui et ses auteurs avaient été trop loin et s'est excusé en fin de matinée: "C'était un très gros dérapage ce matin, évidemment involontaire. Très mauvaise inspiration qui ne nous ressemble pas. On pensait que c'était trash, c'était juste pas drôle et vulgaire. Très sincèrement désolé", a-t-il fait savoir par voie de communiqué.

Le présentateur de la matinale d'Europe 1 Thomas Sotto a lui aussi condamné ses propos, tout en défendant la bonne foi de son chroniqueur.

Nicolas Canteloup s'est excusé pour son "gros dérapage".

Commentaires

-