Affaire Weinstein: Bardot et Deneuve tournées en ridicule dans un sketch (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 05 février 2018 - 12:51
Image
Brigitte Bardot et Catherine Deneuve dans un sketch.
Crédits
©Capture d'écran Dailymotion
Catherine Deneuve et Brigitte Bardot ont été moquées par le Saturday Night Live.
©Capture d'écran Dailymotion
Brigitte Bardot et Catherine Deneuve ont été tournées en ridicule aux Etats-Unis lors du Saturday Night Live suite à leurs prises de position au sujet de l'affaire Weinstein. Les humoristes Kate McKinnon et Cecily Strong se sont glissées dans leur peau le temps d'un sketch.

Il fallait s'y attendre. Après avoir fait polémique suite à leurs prises de position au sujet de l'affaire Weinstein, Brigitte Bardot et Catherine Deneuve ont été tournées en ridicule aux Etats-Unis lors du Saturday Night Live, une émission de divertissement créée par Lorne Michaels. Dans une interview, la première avait fustigé les "actrices allumeuses" tandis que la seconde avait signé la tribune du Monde pour "la liberté d'importuner".

Des propos qui ne semblent pas avoir plu à certains. Les humoristes Kate McKinnon et Cecily Strong n'ont donc pas hésité à se moquer des deux icônes du cinéma français en se glissant dans leur peau le temps d'un sketch. "Je confirme tout ce que j'ai dit, et j'irai même plus loin. Libérez Harvey Weinstein! C'est un homme, un vrai", s'est écriée la fausse Brigitte Bardot, cigarette à la main. Et d'ajouter: "Pourquoi les femmes ont-elles une poitrine? C'est pour que les hommes les attrapent et tirent dessus. C'est la nature. Un tiroir a une poignée. Une femme a deux poignées".

De son côté, la fausse Catherine Deneuve a elle aussi provoqué l'hilarité du public lorsqu'elle s'est adressée à l’animateur Colin Jost: "Ne soyez pas nerveux à côté de deux magnifiques femmes, vous savez, nous pouvons encore nous amuser, nous n’allons pas vous décourager d’être un homme", lui a-t-elle lancé.

Lire aussi - Des femmes, dont Deneuve, à contre-courant de l'indignation née de l'affaire Weinstein

Pour rappel, cette dernière avait été la cible de nombreuses critiques après avoir défendu dans une tribune publiée dans Le Monde "la liberté d'importuner" pour les hommes, "indispensable à la liberté sexuelle". Elle s'était immédiatement attiré les critiques des féministes et avait finalement présenté ses excuses aux victimes d'agression tout en disant assumer ce texte.

Quant à Brigitte Bardot, elle avait fustigé les actrices "qui font les allumeuses avec les producteurs pour décrocher un rôle", lors d'un entretien accordé à Paris-Match. L'icône du cinéma français, militante de la cause animale, était également revenue sur son expérience personnelle, revendiquant une certaine liberté d'importuner en expliquant qu'elle trouvait ça "charmant" qu'on lui dise qu'elle était "belle" ou qu'elle avait "un joli petit cul".

À LIRE AUSSI

Image
Brigitte Bardot à la sortie de l'Elysée, le 27 septembre 2007 à Paris
Brigitte Bardot sur le harcèlement sexuel: "beaucoup d'actrices font les allumeuses"
Dans une interview accordée à "Paris Match" et publiée ce mercredi, Brigitte Bardot est revenue sur les dénonciations de harcèlement sexuel survenues suite à l'affaire...
17 janvier 2018 - 16:46
Culture
Image
Catherine Deneuve et le réalisateur Roman Polanski le 23 mai 2017 au Festival de Cannes
Des femmes, dont Deneuve, à contre-courant de l'indignation née de l'affaire Weinstein
Une centaine de femmes, dont l'actrice Catherine Deneuve, ont défendu mardi "la liberté d'importuner" pour les hommes, "indispensable à la liberté sexuelle", dans une ...
09 janvier 2018 - 13:42
Société
Image
Catherine Deneuve au 68e festival de Cannes, à Cannes le 13 mai 2015
"Liberté d'importuner...": Deneuve présente ses excuses aux victimes
Catherine Deneuve, signataire d'une tribune sur la "liberté d'importuner" à l'origine d'une polémique enflammée en France comme à l'étranger, a dit assumer ce texte to...
15 janvier 2018 - 00:04
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don