Pour Alain Finkielkraut l'hommage à Johnny Hallyday rassemblait seulement le "petit peuple blanc" (vidéo)

"Les non-souchiens brillaient par leur absence"

Pour Alain Finkielkraut l'hommage à Johnny Hallyday rassemblait seulement le "petit peuple blanc" (vidéo)

Publié le :

Lundi 11 Décembre 2017 - 09:53

Mise à jour :

Lundi 11 Décembre 2017 - 10:04
L'académicien Alain Finkielkraut a commenté l'hommage populaire rendu à Johnny Hallyday dans un billet à la radio RCJ dimanche. Face à Elisabeth Lévy, il a jugé que seul "le petit peuple blanc" s'était réuni samedi.
©JDD/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alain Finkielkraut a créé la polémique dimanche 10 après un billet sur la radio RCJ à propos de l'hommage populaire rendu à Johnny Hallyday samedi 9. Face à Elisabeth Lévy, directrice de la rédaction de Causeur, l'académicien a expliqué que seul "le petit peuple blanc" s'était donné rendez-vous pour un dernier adieu au chanteur.

S'il a expliqué ne pas partager le chagrin des milliers de personnes ce jour là, Alain Finkielkraut a indiqué qu'il ne méprisait pas non plus la tristesse des nombreux fans rassemblés à Paris samedi.

A voir aussi: "On n'est pas couché": islam et féminisme, Camille Chamoux tacle Alain Finkielkraut (vidéo)

"Le petit peuple blanc est descendu dans la rue pour dire adieu à Johnny. Il était nombreux et seul", a commencé l'écrivain. "Vous voulez dire que les banlieues n'étaient pas Johnny", a renchéri Elisabeth Lévy avant que son interlocuteur continue: "les non-souchiens brillaient par leur absence" lors de cet hommage au rockeur décédé des suites d'un cancer du poumon mercredi 6. Pour Alain Finkielkraut, l'absence supposée des français issus de l'immigration était le symbole de la fracture sociale du pays, "le divertissement autrement dit prend presque toute la place, mais ne fait plus lien".

Son propos a créé la polémique sur les réseaux sociaux, notamment Twitter. De nombreux internautes lui ont entre autre reproché le terme "non-souchiens" et on lancé un appel aux grands médias, comme France Culture où il anime une émission, pour qu'il ne soit plus invité sur les plateaux. Taxé encore une fois de racisme, le philosophe n'a pas encore répondu aux nombreuses attaques dont il a fait l'objet.

Selon Alain Finkielkraut seul "le petit peuple blanc" était présent dans les rues de Paris lors de l'hommage populaire à Johnny Hallyday.


Commentaires

-