"TPMP": Gilles Verdez choqué par une réflexion de Nagui qu'il juge raciste (vidéo)

"TPMP": Gilles Verdez choqué par une réflexion de Nagui qu'il juge raciste (vidéo)

Publié le :

Jeudi 15 Juin 2017 - 12:02

Mise à jour :

Jeudi 15 Juin 2017 - 12:10
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Gilles Verdez s'est retrouvé seul face aux autres chroniqueurs de "TPMP" mercredi soir en jugeant une séquence de "N'oubliez pas les paroles", présentée par Nagui sur France 2, raciste.

Gilles Verdez a bloqué les paroles de Nagui. Le volubile chroniqueur de Touche Pas à Mon Poste a poussé un (nouveau) coup de gueule dans l'émission de mercredi 14, après la diffusion d'une séquence vidéo montrant un extrait de N'oubliez pas les paroles, présentée par Nagui et diffusée tous les soirs à la même heure que TPMP sur France 2.

Une boutade de l'animateur de France Televisions a mis le feu aux poudres. Alors qu'il recevait une nouvelle candidate, qui a choisi de chanter en japonais, il lui a lancé: "Vous parlez régulièrement le sushi?"

Les propos de Nagui n'ont absolument pas heurté la sensibilité d'Isabelle Morini-Bosc ni de Julien Courbet. Mais Gilles Verdez, connu pour s'emporter facilement contre toute blague de mauvais goût, est sorti de ses gonds. Jugeant l'affaire raciste. "Ca me choque beaucoup parce que dans la France d'aujourd'hui, on ne peut plus dire ça. Ca on ne le dit pas. Tout ce qui touche au racisme, comme ça, (…) ou qu'on peut interpréter ça comme raciste, il faut supprimer".

Ce que Nagui a dit ne lui a donc pas plu. Mais c'est ce qu'il a dit lui qui a outré tous les autres chroniqueurs ainsi que Cyril Hanouna. Isabelle Morini-Bosc a ainsi déclaré: "C'est n'importe quoi ce que tu dis. C'est de la censure Gilles". Et Géraldine Maillet a soulevé une autre question: "Comme dit Jean-Luc Lemoine, si Nagui avait été asiatique il aurait eu le droit de faire cette vanne. On a un humour communautaire très dangereux. Mais Gilles ici il faut interdire tout ce qu'on dit alors". A laquelle il a rétorqué: "Non on ne dit pas ça".

Pour clore le débat, et éviter toute nouvelle polémique en pleine discorde avec le CSA, Cyril Hanouna a décidé de mettre le holà en l'interrompant, lui coupant le sifflet: "On dit pire. Vous êtes fou ou quoi? (…) Je ne comprends même pas pourquoi il y a ce débat".

Gilles Verdez n'a pas reçu le soutien de ses collègues animateurs sur son coup de gueule à l'encontre de Nagui.


Commentaires

-