"Les Dieux du stade 2018": Maxime Mermoz, Camille Lacourt, Nikola Karabatic, Baptiste Serin, Damien Chouly se mettent à nu (photos)

"Les Dieux du stade 2018": Maxime Mermoz, Camille Lacourt, Nikola Karabatic, Baptiste Serin, Damien Chouly se mettent à nu (photos)

Publié le :

Mardi 12 Septembre 2017 - 13:58

Mise à jour :

Mardi 12 Septembre 2017 - 14:50
©Photo Stade.fr/Errikos Andreou
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le calendrier des "Dieux du Stade" sera disponible à la vente à partir du 14 septembre prochain. Une édition 2018 haute en couleurs et avec des surprises parmi les participants. En attendant la sortie, voici de quoi se mettre l'eau à la bouche.

Après celui de Clara Morgane, c'est le calendrier le plus attendu de l'année. Les Dieux du Stade sont de retour dans tous les points de vente à partir du 14 septembre, un cadeau sexy parfait à offrir pour Noël, pour 29 euros pièce.

Pour cette édition 2018, le photographe Errikos Andreou, qui signe son deuxième calendrier, a mis les petits plats dans les grands. Muscles bien huilés, couleurs fluorescentes, lumières tamisées, dégagements de fumée… l'ambiance disco est parfaite pour habiller des sportifs qui sont parfois totalement nus, dans des poses très sensuelles.

Et cette année encore les joueurs de rugby, qui sont les traditionnelles têtes d'affiche de cette œuvre d'art, ont fait de la place à d'autres athlètes qui n'ont pas hésité à faire tomber le haut… et le bas!

Ainsi, dans les extraits dévoilés dans la presse ce mardi 12, on peut découvrir le très sexy Camille Lacourt, champion du monde de natation à la retraite. Tous muscles dehors, le beau gosse n'a pas osé le nu total. Il porte en effet un petit slip vert qui met tout de même en valeur son anatomie…

Le joueur de handball, international français, Nikola Karabatic, a lui troqué le petit ballon pour une boule à facettes à peine plus grande. Et a pris la pose dans le plus simple appareil, entouré de faisceaux lumineux colorés et de fumée.

Côté rugby, on retrouvera le demi de mêlée de l'Union Bordeaux Bègles Baptiste Serin, qui dévoile sa musculature parfaite dans un cliché sur fond vert et cache sa virilité avec un ballon de rugby habillé d'éclats de verre.

Damien Chouly, troisième ligne de Clermont, affiche lui son postérieur et ses muscles dorsaux dessinés sur fond rouge. Le jeune homme de 31 ans a expliqué dans Le Parisien que "c'était un petit challenge de poser nu". "J'étais curieux de voir comment je me sentirais en me mettant dans une situation comme ça", a-t-il aussi déclaré, qualifiant l'expérience de "sympa et enrichissante".

D'autres rugbymen comme Djibril Camara et Terry Bouharaoua seront aussi de la partie mais celui qui a eu l'honneur de faire la couverture n'est autre que Maxime Mermoz, trois quarts centre qui évolue désormais en Angleterre à Leicester. 

Le rugbyman Maxime Mermoz, qui évolue désormais en Angleterre à Leicester, est en Une du calendrier des "Dieux du Stade 2018".


Commentaires

-