"Cash Investigation": les internautes appellent au boycott de Carrefour

"Cash Investigation": les internautes appellent au boycott de Carrefour

Publié le :

Mercredi 29 Novembre 2017 - 15:54

Mise à jour :

Mercredi 29 Novembre 2017 - 16:16
Le nouveau numéro de "Cash Investigation", qui portait sur le marché du coton, a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Suite à l'émission, diffusée mardi soir sur France 2, les internautes sont nombreux à avoir appelé au boycott de Carrefour.
© THOMAS SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Comme toujours, les enquêtes d'Elise Lucet ne passent pas inaperçues. Dans le nouveau numéro de Cash Investigation, diffusée mardi 28 au soir sur France 2, la journaliste et son équipe se sont intéressés au marché très lucratif du coton et se sont particulièrement penchés sur la marque "Tex", vendue par Carrefour. Une enquête qui a beaucoup fait réagir les internautes sur les réseaux sociaux, certains appelant même au boycott de l'enseigne de grande distribution. "J'appelle les consommateurs à ne plus se rendre dans tous les magasins Carrefour et à boycotter les produits contenant du coton", a par exemple écrit l'un d'eux.

Au fil de leur enquête, ils ont découvert que du coton ouzbek était utilisé pour fabriquer les tee-shirts. Or, ce coton est récolté grâce au travail forcé et au travail des enfants. Alors pour avoir quelques explications, l'équipe de Cash Investigation n'a cessé de faire des demandes d'interviews mais face aux nombreux refus, Elise Lucet a donc décidé de se rendre directement à une réunion d’actionnaires pour poser quelques questions.

Sur place, la journaliste a été accueillie très froidement mais a finalement réussi à obtenir la promesse d'une interview en bonne et due forme. Elle et son équipe sont toutefois reparties sous les huées se faisant qualifier de "journalistes de merde", "vendus" ou encore de "gauchistes".

A lire aussi - "TPMP": Pierre Ménès se paye Elise Lucet, les autres chroniqueurs aussi (vidéo)

Une violence verbale qui a également été très commentée sur les réseaux sociaux. "Les actionnaires de Carrefour traitent Elise Lucet parce qu'elle pointe le travail des enfants dans leurs usines au Bangladesh... À gerber", a déploré un internaute tandis qu'un autre a qualifié ce comportement de "minable".

Sur les réseaux sociaux, des internautes appellent au boycott de Carrefour suite à la diffusion de "Cash Investigation".


Commentaires

-