"Cash Investigation": quand Elise Lucet appelle Nicolas Sarkozy

"Cash Investigation": quand Elise Lucet appelle Nicolas Sarkozy

Publié le :

Mercredi 23 Mai 2018 - 12:42

Mise à jour :

Mercredi 23 Mai 2018 - 13:01
Cash Investigation a consacré son émission du mardi 22 aux soupçons de financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy. Elise Lucet a tenté de contacter l'ancien président mais l'entretien a tourné (très) court.
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'émission de Cash Investigation de mardi 22 mai s'est penchée sur l'affaire du financement libyen présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Une affaire tentaculaire pour laquelle l'ex-président de la République est mis en examen pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de détournement de fonds publics libyens".

Celui qui parle d'"allégation folle" a été contacté par la présentatrice de l'émission Elise Lucet, mais sans grand succès. Il n'aura en effet dit qu'un seul mot: "Oui?" en décrochant. Elise Lucet n'aura que le temps de donner son nom, celui de son émission et de demander "je vous dérange ou pas" avant que l'ancien chef de l'Etat ne raccroche. "Apparemment je le dérange..." a simplement commenté la journaliste.

Lire aussi: Financement libyen et campagne 2007: dans quels cas Nicolas Sarkozy pourrait-il être condamné?

La défense de Nicolas Sarkozy n' a pas non plus souhaité s'exprimer sur cette affaire en cours qui pourrait être l'un des plus gros scandales d'Etat de la Ve République. "On fait notre travail qui est de faire le contradictoire. Quand on met en cause un ancien chef de l'Etat, on va à sa rencontre et on essaye de lui donner la parole. On a simplement des questions précises à lui poser, comme dans n'importe quelle enquête", a commenté sur Europe 1 Nicolas Vescovacci, qui a conduit ces recherches.

Il a également répondu aux questions concernant la crédibilité des témoignages, notamment de celui l'un évoquant une réunion secrète entre Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi, dont la teneur a été retranscrite sur une disquette malheureusement "perdue".

"On s'est posé la question pendant toute la durée de l'enquête. Est-ce qu'il s'agit d'un complot? (...) En croisant ces témoignages on se rend compte que chacun apporte des détails. Se sont-ils mis d'accord pour ourdir ce complot? Nous on pense que ce n'est pas impossible mais que c'est très peu probable".

Elise Lucet a tenté de joindre Nicolas Sarkozy pour évoquer les financements libyens présumés.


Commentaires

-