"Cash Investigation" visé par une plainte pour violation de domicile

"Cash Investigation" visé par une plainte pour violation de domicile

Publié le :

Dimanche 11 Mars 2018 - 17:50

Mise à jour :

Dimanche 11 Mars 2018 - 17:54
L'émission d'Elise Lucet "Cash Investigation" est visée par une plainte contre X pour violation de domicile. Le programme sera diffusé mardi prochain, ce sont les conditions du tournage qui sont à l'origine de la plainte.
© MIGUEL MEDINA / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cash Investigation, l'émission d'Elise Lucet, est encore sous le joug d'une plainte. Le Siaap, Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne, a porté plainte contre X pour violation de domicile le 26 février dernier.

Mais selon Le Journal du dimanche, cette plainte vise la production de l'émission de France 2. Le programme sera diffusé mardi 13 et est intitulé "L'Eau, scandale dans nos tuyaux".

A voir aussi: Cash investigation - nouvelle mise en examen pour Elise Lucet

Ce n'est pas vraiment habituel que ce soit les conditions de tournage qui soient attaquées plutôt que son contenu.

Les faits se seraient déroulés le 14 février dernier lorsque les techniciens et journalistes de l'émission sont arrivés au siège du Siaap à Paris alors que devait se dérouler le conseil d'administration de l'entreprise.

La réunion finalement annulée, les membres de Cash Investigation ont distribué des tracts aux employés. "Cette impressionnante irruption en force d'une équipe d'une dizaine de personnes, caméras ouvertes, suivie de la distribution d'un questionnaire quasi policier à des agents qui n'étaient pas en mesure d'y apporter des réponses constituent de singulières méthodes journalistiques de recueil d'information", a dénoncé la plainte.

De son côté la maison de production Premières Lignes, à l'origine de Cash Investigation, nie avoir contraint les employés à remplir les questionnaires. "Nous avons demandé à de multiples reprises des entretiens et des autorisations de tournage. Nous n'avons jamais obtenu de réponse".

"Il n'y a eu ni échauffourée ni voie de fait", a assuré l'un des responsables de la société de production. La Siaap a en effet aussi expliqué que le fait que les équipes soient restées dans les locaux et d'avoir filmé les personnes à l'accueil constituait une voie de fait, passible d'un an de prison et de 15.000 euros d'amende.

Ce responsable a par ailleurs dénoncé "une forme d'intimidation".

L'émission d'Elise Lucet, "Cash Investigation", est la cible d'une plainte pour violation de domicile.


Commentaires

-