"Charlie Hebdo": tirage à 3 millions d'exemplaires annoncé pour mercredi, aidé par de nombreux dons le journal continue

"Charlie Hebdo": tirage à 3 millions d'exemplaires annoncé pour mercredi, aidé par de nombreux dons le journal continue

Publié le :

Lundi 12 Janvier 2015 - 11:05

Mise à jour :

Lundi 12 Janvier 2015 - 20:45
©Revelli Beaumont/Sipa
PARTAGER :

Jean-Michel Comte

-A +A

Depuis l'attaque du mercredi 7 dont il a été victime, "Charlie Hebdo" bénéficie d'un élan de sympathie du public et de soutiens financiers de divers organismes. Le journal a l'intention de continuer, et publiera son prochain numéro mercredi 14, tiré à trois millions d'exemplaires.

Décimé par l'attaque qui a fait huit morts dans ses rangs, parmi les 12 tués mercredi 7 dans et devant ses locaux, Charlie Hebdo continue. Au-delà de l'émotion et de la sympathie qu'il suscite, l'hebdomadaire bénéficie d'un afflux de dons qui, sur le plan financier, devrait assurer sa survie dans l'immédiat.

Les survivants du journal, avec à leur tête le rédacteur en chef Gérard Biard, ont annoncé leur intention de sortir normalement le prochain numéro, mercredi 14, qui sera exceptionnellement tiré à trois millions d'exemplaires (au lieu de 50.000 habituellement) a-t-on appris lundi 12 en fin de journée. Dans un premier temps le chiffre d'un million d'exemplaires "seulement" était évoqué.

Ce sera "le journal des survivants", annonce Charlie Hebdo en page d'accueil de son site internet, en ajoutant: "parce que le crayon sera toujours au-dessus de la barbarie…, parce que la liberté est un droit universel…, parce que vous nous soutenez…, nous, Charlie, sortirons votre journal mercredi prochain!"

La rédaction s'est installée dans les locaux de Libération, comme elle l'avait fait fin 2011 après l'incendie criminel qui avait détruit ses bureaux, et Le Monde a prêté des ordinateurs aux journalistes et dessinateurs de l'hebdomadaire. Cinq dessinateurs restent opérationnels, et il est prévu que des dessins posthumes de ceux qui ont été assassinés (Sharb, Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré) soient publiés. "La Une sera décidée lundi, le soir du bouclage. Comme tous les lundis depuis 22 ans", a précisé Gérard Biard.

Mais Charlie Hebdo veut continuer à paraître au-delà du 14 janvier et, comme le titrait Libération vendredi dernier, "refuse de se laisser abattre". "On veut sortir la semaine prochaine... et les suivantes!", déclarait jeudi dernier au Monde Luce Lapin, secrétaire de rédaction de l'hebdomadaire depuis de nombreuses années.

En difficulté financière depuis plusieurs années (50.000 euros de pertes en 2013, le double prévu en 2014), Charlie Hebdo va bénéficier de dons et d'aides financières pour survivre. Google a annoncé un don de 300.000 dollars (250.000 euros) via son Fonds pour l'innovation numérique de la presse (FINP); le quotidien anglais The Guardian va faire un don de 100.000 livres (128.000 euros); l'association Presse et Pluralisme, gérée par les éditeurs de presse, va accorder 200.000 euros; le Syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN) a provisionné 100.000 euros qui seront donnés au fur et à mesure.

De son côté l'Etat va accorder à l'hebdomadaire une aide d'un million d'euros "si les équipes de Charlie Hebdo en font la demande", a annoncé la ministre de la Communication Fleur Pellerin.

Les dons du public et de diverses organisations privées continuent d'affluer. Ils sont coordonnés par l'association Presse et Pluralisme, qui a mis en place une plate-forme dédiée sur Internet, jaidecharlie.fr. L'association Reporters sans frontières (RSF) se charge de recueillir les dons depuis l'étranger. Les particuliers peuvent aussi envoyer des chèques par la Poste (à l'adresse "Presse et Pluralisme/ J'aide Charlie", TSA 33649, 91764 Palaiseau Cedex).

Et d'autres initiatives privées se font jour, comme une collecte ouverte sur le site de financement participatif Leetchi, ou une levée de fonds organisée par le cabinet de conseil financier Aelios Finance, qui a déjà promis 20.000 euros et a créé un compte "Charlie 7 janvier 2015" sur lequel les particuliers peuvent envoyer leurs dons par chèque (Aelios Finance, 1 boulevard Malesherbes, 75008 Paris) ou par RIB (aelios@aeliosfinance.com). Les responsables de la société, spécialisée dans l'accompagnement des PME, précisent avoir monté cette opération "parce que la violence aveugle, barbare, ne ruinera jamais deux siècles de démocratie, le sacrifice de millions de nos aînés" et "parce que nous aimons notre pays, sa culture, son histoire, sa tolérance".

A plus long terme, Charlie Hebdo pourrait bénéficier d'un nombre important d'abonnements souscrits par de nouveaux lecteurs. Selon ViaPresse, le site internet spécialisé dans les offres d'abonnements aux magazines, interrogé par Le Figaro, les demandes d'abonnement ont été très nombreuses dans les jours qui ont suivi l'attentat. Même Arnold Schwarzenegger –les dessinateurs de Charlie Hebdo décédés vont s'en retourner dans leur tombe– a annoncé sur son compte Twitter sa décision de s'abonner, via Amazon.

 

Charb, directeur de la rédaction de "Charlie Hebdo", fait partie des victimes du 7 janvier


Commentaires

-