"Charlie Hebdo": Luz ne dessinera plus Mahomet

Tourner la page

"Charlie Hebdo": Luz ne dessinera plus Mahomet

Publié le :

Jeudi 30 Avril 2015 - 14:24

Mise à jour :

Jeudi 30 Avril 2015 - 14:34
Le caricaturiste Luz ne souhaite plus dessiner le prophète Mahomet. Il l'a confié dans un entretien aux "Inrocks" où il s'exprime également sur la loi renseignement.
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Le dessinateur de la célèbre Une du numéro de Charlie Hebdo dit des "survivants", Luz, ne souhaite plus dessiner de caricature du prophète Mahomet. Le survivant de l'attentat meurtrier du 7 janvier qui a décimé la rédaction du journal l'a confié dans un entretien au journal Les Inrocks.

"Je ne dessinerai plus le personnage de Mahomet, il ne m'intéresse plus. Je m'en suis lassé, tout comme de celui de Sarkozy. Je ne vais pas passer ma vie à les dessiner", déclare-t-il en réponse à une question sur cette couverture "Tout est pardonné" où le prophète de l'islam tient, attristé, une pancarte "Je suis Charlie".

Luz affirme avoir griffonné la caricature "à la dernière minute" et se défend d'avoir souhaité une quelconque vengeance. "Dessiner Mahomet n'avait rien à voir avec la revanche", explique-t-il, "la Une devait avoir un lien direct avec la raison de ce drame".

Interrogé sur la déclaration de Philippe Val, l'ancien directeur de la rédaction de Charlie Hebdo, qui avait estimé, peu après l'attentat, que "les terroristes avaient gagné", il rétorque: "j'ai sauté au plafond en entendant ça". Et d'ajouter: "c'est tellement dingue. Il n'est plus lui-même, ce garçon, et il ne parle qu'en son nom. Il n'est plus Charlie, il n'est pas Charlie. Il fait juste partie de l'histoire de Charlie. Il est dans le déni de ce qu'il a été pour ce journal".

Le dessinateur s'est également exprimé sur des thèmes d'actualité et notamment sur la loi renseignement défendue par Manuel Valls. "Cette loi est une altération intolérable de nos libertés individuelles. Il est effrayant que la société s'habitue à les négocier", estimé Luz. "Le gouvernement ne cesse d'invoquer Charlie Hebdo pour justifier cette loi liberticide alors qu'on est un journal qui lutte contre les atteintes aux libertés! C'est schizophrène, on ne veut pas être utilisés comme argument publicitaire par Manuel Valls pour vendre sa politique sécuritaire" conclu-t-il.

 

Le caricaturiste de "Charlie Hebdo" Luz ne souhaite plus dessiner le prophète Mahomet.

Commentaires

-