"Comment reconnaître un gay?": face au tollé, le magazine "Millennials" s'excuse

"Comment reconnaître un gay?": face au tollé, le magazine "Millennials" s'excuse

Publié le :

Samedi 24 Juin 2017 - 15:36

Mise à jour :

Samedi 24 Juin 2017 - 15:56
© PUNIT PARANJPE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Paru pour la première fois en France vendredi, le magazine "Millennials" a provoqué de nombreuses réactions indignées sur Twitter en raison d'un article expliquant "comment reconnaître un gay d'un hétéro" et reprenant un torrent de clichés. La rédaction a présenté ses excuses, évoquant un ton humoristique qui aurait été mal compris.

A la veille de la Gay Pride qui se déroule ce samedi 24 à Paris, le sujet a d'autant plus choqué. Le magazine Millennials publiait vendredi 23 son premier numéro en France, et a connu également sa première polémique. En cause, une chronique accusée de véhiculer des clichés homophobes. L'article est en effet tout simplement titré "Comment reconnaître un gay d'un hétéro?". Une polémique due à une mauvaise compréhension ou erreur de contextualisation selon le magazine.

Écrit sur un ton léger, le texte explique notamment que les hommes homosexuels se différencient par "le langage", "la gestuelle" ou encore "le style vestimentaire", multipliant les références aux clichés sur l'homosexualité masculine, qui s'oppose ici au mâle hétérosexuel plus macho qu'autre chose.

Ainsi, on y lit que "le gay fréquente volontiers des femmes, avec qui il se sent en parfaite osmose, là où l'hétéro préfère la compagnie de potes masculins, avec lesquels il se lâche davantage lors d'un classico PSG-OM, bière à la main. Il suffit d'ailleurs de voir son désarroi lors d'une conversation de filles pour comprendre qu'il ne se sent pas à sa place".

Il est également possible de repérer le gay car comme chacun sait, il possède "une fibre esthétique particulière, un sens du chic et de l'harmonie qu'on ne retrouve pas ou peu chez les hétéros. C'est aussi parce qu'ils ont le sens du beau, que leur goût en la matière de mode est très sûr, voire précurseur".

Une formulation qui semble donc réserver certaines caractéristiques aux hommes homosexuels et la généralise à toute cette population. Ce qui n'a pas manqué de faire réagir de nombreux internautes sur Twitter, sous le hashtag #millennialsmagazine. La plupart dénoncent ces propos avec ironie, expliquant avoir découvert leur homosexualité grâce à l'analyse de Millennials.

Un flot de critiques qui a poussé la direction du magazine a réagir le jour même sur sa page Facebook. Selon elle, il s'agirait d'une erreur d'interprétation et d'une maladresse: "la rédaction accorde la plus haute importance au respect de toutes les communautés", peut-on lire dans ce communiqué. "Cet article, écrit sur un ton léger n’avait en aucun cas pour but de véhiculer des stéréotypes. Nous avons voulu parler d’une anecdote réelle vécue par l’une de nos journalistes avec l’un de ses amis gay à la terrasse d’un café. Ils ont alors évoqué des clichés humoristiques sur les communautés aussi bien homo qu’hétéro".

Millennials fait tout de même son Mea Culpa: "Reconnaissant que certaines phrases ont pu être maladroites, la rédaction tient à présenter ses excuses aux personnes qui ont pu être choquées et dont la sensibilité a été heurtée par le contenu de cette chronique".

Pour une première publication, le bimensuel qui se veut destiné à la génération née entre 1980 et 2000 a fait parler de lui.

La rédaction de "Millennials" a reconnu que que "certaines phrases ont pu être maladroites".

Commentaires

-