Miss France: Jade Voltigeur disqualifiée, Kleofina Pnishi reste, la polémique des tatouages prend de l'ampleur

Scandale

Miss France: Jade Voltigeur disqualifiée, Kleofina Pnishi reste, la polémique des tatouages prend de l'ampleur

Publié le :

Lundi 21 Août 2017 - 17:17

Mise à jour :

Lundi 21 Août 2017 - 17:58
Alors que Jade Voltigeur, Miss Martinique 2017, a été disqualifiée vendredi 11 de Miss France pour cause d'un tatouage, Kleofina Pnishi, Miss Provence 2017 et également tatouée, reste en lice. La polémique enfle au sein du concours de beauté.
©Capture d'écran Facebook/ @Kleofina Pnishi Miss Provence 2017
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jugement à deux vitesses? La polémique autour des tatouages au sein du concours de Miss France a pris de l'ampleur après la décision du conseil de laisser Kleofina Pnishi, Miss Provence 2017, en lice de la compétition malgré son tatouage au poignet. En effet, cette décision intervient après que Jade Voltigeur, Miss Martinique 2017, a été disqualifiée de la compétition vendredi 11 en raison de celui qu'elle porte sur l'omoplate gauche, et qu'elle dissimule sous une couche de maquillage lors des concours.

Mais si Kleofina Pnishi a pu rester dans la compétition, c'est car son tatouage représente "un lien fort et inséparable: le prénom de sa sœur et la date de son décès survenu l'année dernière. Il représente sa force, celle d'avancer le plus loin possible pour sa famille", a justifié la déléguée du comité régional Provence, Lydia Podossenoff.

Mais c'est également une question de taille. Contactée par Le Parisien, Sylvie Tellier a déclaré que "les petits tatouages discrets, pas plus grands qu'environ 2 cm" étaient autorisés. Et d'ajouter, "pour moi, il n'y a pas de polémique. On autorise les petits tatouages discrets pour que les jeunes femmes ne soient pas pénalisées au concours Miss France, dans les concours internationaux, voire même en cas de contrat d'égérie".

Pour justifier le verdict à l'encontre de Miss Martinique, la directrice générale de la société Miss France a indiqué qu'il "s'agissait d'un tatouage assez gros pour qu'il pose problème. D'ordinaire, lorsqu'ils ont un doute, les délégués m'envoient une photo pour que je leur donne mon avis. Dans ce cas, je n'ai même pas eu à intervenir. Pour Miss Provence, son tatouage est tout à fait réglementaire".

Pourtant, les règles du concours sont très claires. "La candidate s'interdit tous artifices tendant à transformer son aspect naturel tel que (...) les tatouages visibles", écrit le Comité Miss France sur son site internet.

Malgré son tatouage au poignet, Kleofina Pnishi reste en lice pour le concours Miss France.


Commentaires

-