Corée du Nord: un site publie les statistiques de la consommation de... vidéos pornographiques

Corée du Nord: un site publie les statistiques de la consommation de... vidéos pornographiques

Publié le :

Lundi 11 Septembre 2017 - 15:00

Mise à jour :

Lundi 11 Septembre 2017 - 15:17
La Corée du Nord interdit strictement la pornographie, et n'autorise pas à la majorité de la population de surfer librement sur Internet. Mais les élites qui peuvent utiliser librement le web ne se gênent pas pour surfer sur quelques sites licencieux.
©stephan/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La Corée du Nord est l'un des pays ayant la législation la plus répressive au monde sur la pornographie. Non seulement la possession ou la simple vision d'un contenu est répréhensible (tout comme la possession d'une Bible d'ailleurs…) mais les contrevenants peuvent théoriquement risquer la peine de mort. Et pourtant, l'élite militaire ou administrative du pays qui a accès à un Internet "libre" (et non pas l'Intranet national) n'hésite à s'offrir une petite virée au-delà de la ligne rouge.

Le site américain PornHub –64 millions de visiteurs par jour, 92 milliards (!) de vidéos regardées– a dévoilé mi-août des statistiques pour le moins insolites, celles des connexions sur son site en provenance de Corée du Nord. Et même si les visites localisées au nord du 38e parallèle ne se comptent qu'en milliers sur le mois, soit un grain de sable dans le désert, les chiffres ont le mérite de lever le voile sur les petites "fantaisies" de l'élite de Pyongyang.

Et en Corée du Nord, on reste dans le "made in Asia" pur et dur. Dans la liste des mots-clés les plus tapés dans le moteur de recherche de PornHub, le vainqueur est en effet "Chinese". La Chine est déjà le partenaire commercial de 90% des échanges extérieurs de la Corée du Nord, et les internautes locaux suivent décidément la tendance dans leurs petites séances coquines sur le web. Plus étonnant, c'est "mongolian" qui arrive en deuxième. Le Japon et la Corée du Sud arrivent en bonne position, montrant au passage que le désir surpasse largement les brouilles diplomatiques.

Au niveau des bizarreries, on notera que "swedish" arrive en neuvième position. Faut-il y voir un retour d'ascenseur diplomatique? La Suède est en effet un des seuls pays d'Europe à avoir établi une représentation dans le pays. On notera aussi l'intérêt pour les pratiques dites de "creampie" (septième position), du "hairy creampie" (dixième position) et des vidéos de "public humiliation" en huitième position. Des goûts plutôt ciblés donc. L'échantillon relativement réduit et sociologiquement homogène peuvent expliquer ces résultats. 

Quand aux catégories déjà prédéfinies par le site, celles qui recueillent le plus de vues sont "Japanese". Certes, le Japon est l'ennemi officiel de la Corée du Nord, mais il produit tout de même entre 20.000 et 30.000 films X par an, de quoi alimenter les sites dédiés... et les amateurs nord-coréens d'images licencieuses.

La Corée du Nord interdit fermement la production, la détention et la vision de vidéos pornographiques.


Commentaires

-