Critiquée par Guy Carlier, Capucine Anav fond en larmes (vidéo)

Séquence émotion

Critiquée par Guy Carlier, Capucine Anav fond en larmes (vidéo)

Publié le :

Jeudi 05 Octobre 2017 - 17:02

Mise à jour :

Jeudi 05 Octobre 2017 - 17:15
Vivement critiquée par Guy Carlier pour ses premiers pas au théâtre, Capucine Anav n'a pas réussi à retenir ses larmes devant lui ce jeudi, sur Europe 1. A tel point qu'elle en a presque fait pleurer le chroniqueur, qui n'a pas l'habitude de mâcher ses mots.
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Guy Carlier n'a pas sa langue dans sa poche. Et parfois, les propos qu'il tient dans ses critiques peuvent blesser. Sa nouvelle victime? Capucine Anav. La jeune femme, starifiée depuis son passage dans l'émission de téléréalité Secret Story, s'est lancée dans une nouvelle carrière en faisant récemment ses premiers pas au théâtre dans la pièce La fève du samedi soir.

Guy Carlier a vu la pièce. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas du tout apprécié la prestation de la jeune femme. Vendredi 29 septembre, sur Europe 1, il n'a pas été avare de critiques et a notamment dit: "Nabilla, c'est Spinoza à côté".

On ne sait pas si c'est la comparaison peu flatteuse à la Nabilla ou les autres mots de Guy Carlier qui ont fait pleurer Capucine Anav. Toujours est-il qu'elle a été blessée. Et ce jeudi 5, invitée sur Europe 1, elle a pris son courage à deux mains et a confié sa peine à Guy Carlier en personne.

"Je commence tout juste dans le milieu du théâtre qui me passionne, je travaille dur pour y arriver et j'essaie de donner tout ce que j'ai. Toutes les critiques me sont extrêmement profitables surtout quand elles viennent de personnes aussi éclairées, cultivées et brillantes que vous", a-t-elle commencé par dire, en lisant un SMS qu'elle avait déjà envoyé à Guy Carlier quelques jours plus tôt.

Puis elle a poursuivi, la voix trahissant son émotion, et des larmes commençant même à couler sur ses joues. "J'ai le sentiment que, quoi que j'entreprenne, il y aura toujours une élite intellectuelle qui traitera avec condescendance mon travail et mon public". Imputant ce traitement au fait qu'elle vient du milieu de la téléréalité.

Guy Carlier n'a pas retiré ses critiques. Mais touché par la tristesse de la jeune femme, il a assuré qu'il n'y avait "aucun mépris" de sa part, et a tout de même reconnu un "humour un peu facile". Finissant sur cette note: "Je regrette de vous avoir fait pleurer à nouveau aujourd'hui, comme l'a fait Benjamin Castaldi. Au bout du compte, je me demande si ce n'est pas ça le plus humiliant pour moi"

Capucine Anav, ici avec Patrick Vesselier, s'est lancée dans le théâtre à l'affiche de la pièce "la fève du samedi soir".

Commentaires

-