De jeunes Japonais jouent du tambour avec une parfaite synchronisation (VIDEO)

Tradition

De jeunes Japonais jouent du tambour avec une parfaite synchronisation (VIDEO)

Publié le :

Jeudi 09 Février 2017 - 16:08

Mise à jour :

Dimanche 12 Février 2017 - 11:24
Lors d'un concert organisé en décembre 2014 au Japon, les élèves de l'université de musique Senzoku Gakuen montrent leurs talents au court d'une performance d'une parfaite synchronisation.
©Capture d'écran YouTube

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

La vidéo a été enregistrée en décembre 2014 à Kawasaki au Japon. On y voit une performance de tambours japonais d'un synchronisme parfait de la part des élèves de l'université de musique Senzoku Gakuen près de Tokyo.

Alliant la danse et les arts martiaux, les jeunes artistes frappent sur des "taikos", le nom de ces tambours.

Les "taikos" sont des instruments traditionnels japonais. Vers l'an 1000 ils servaient à communiquer avec les "kamis": les dieux. Ils n'étaient alors utilisés que par les prêtres dans les temples shinto durant les cérémonies religieuses.

Les "taikos" ont ensuite servis sur les champs de batailles où ils escortaient les soldats pour leur donner du courage. Puis, avec la fin des guerres internes le "taiko" se transforme en art et est utilisé pour accompagner les acteurs sur scène et pour marquer la cadence des chansons.

C'est après la Seconde Guerre mondiale que ce tambour traditionnel est devenu un instrument à part entière: des groupes de musique se forment et le "taiko" n'est plus là pour accompagner d'autres arts.

Le "taiko" est un mélange technique d'arts martiaux, de danse et de médiation, en référence aux utilisations passées de l'instrument.

L'école Senzoku Gakuzen donne de nombreux concerts à travers le Japon et enseigne principalement les instruments traditionnels avec rigueur, comme on peut le voir dans la vidéo.

 

(Voir ci-dessous un extrait du spectacle)

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
Les jeunes élèves sont tous issus de l'école de musique Senzoku Gakuzen.

Commentaires

-