Double attentat en Catalogne: un élu filloniste et membre de Sens Commun provoque une polémique sur Twitter

Double attentat en Catalogne: un élu filloniste et membre de Sens Commun provoque une polémique sur Twitter

Publié le :

Vendredi 18 Août 2017 - 14:06

Mise à jour :

Vendredi 18 Août 2017 - 14:13
©Capture d'écran Twitter
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Thomas Zlowodzki, un élu du mouvement Sens Commun et soutien de François Fillon, a réagi sur Twitter après le double attentat perpétré à Barcelone et Cambrils, jeudi et vendredi dans la nuit, en demandant aux Français "d'assumer" le vote de l'élection présidentielle. Selon lui, François Fillon était le mieux à même d'agir "contre le totalitarisme islamique". Une polémique a vite pris.

Après un attentat, la récupération politique des élus opposants aux différents pouvoirs en place ne tarde jamais à se produire. Jeudi 17 au soir, après l'attaque terroriste meurtrière perpétrée dans le quartier des Ramblas à Barcelone, Thomas Zlowodzki, élu du mouvement Sens Commun et soutien de François Fillon, a rapidement tweeté ce qu'il pensait, mais n'a fait, en premier lieu, preuve d'aucune compassion envers les victimes.

"Français, vous pouviez agir contre le totalitarisme islamique en votant François Fillon, et ne l'avez pas fait. Assumez. #Barcelone" a-t-il écrit sur son compte Twitter. Des dizaines d'internautes ont vivement réagi à ces accusations rendant responsables tous les Français des 14 décès provoqués par ce double attentat meurtrier (une seconde attaque à la voiture-bélier a fait un mort et plusieurs blessés dans la nuit à Cambrils).

Les propos de cet individu ont été dénoncés par plusieurs personnalités, dont Hugo Clément (journaliste de l'émission Quotidien sur TMC) qui a relayé le tweet en préférant de pas faire plus de commentaire.

Face à l'emballement des réseaux sociaux sur sa réaction, Thomas Zlowodski a tenu à détailler sa pensée. "J'apprends ce matin que mon tweet d'hier a connu une diffusion massive. J'ai aussi reçu une bordée d'injures. Je vais donc clarifier. Mes premières pensées sont allées aux victimes. Mais assez rapidement, elles sont allées aussi aux responsables politiques. … Qui selon moi ne font pas tout contre le totalitarisme islamique. Fillon, malgré ses défauts, avait le meilleur programme sur le sujet. Je pense que s'il avait été élu, il aurait agi plus activement sur ce front, en France mais aussi en trainant ses partenaires européens. Bien sûr, rien ne permet de dire que le drame d'hier aurait été évité. Mais plus on luttera contre le terreau djihadiste, plus on réduira les risques. Ce n'est pas en allumant la Tour Eiffel qu'on empêchera d'autres attaques" a-t-il expliqué. Avant de publier un long communiqué.

Les réactions douteuses des politiques se sont multipliées. Jordan Bardella, secrétaire départemental du FN de Seine-Saint-Denis, a notamment fustigé Anne Hidalgo, la maire de Paris.

Des célébrités ont également eu des propos malheureux. L'ancienne Miss France Marine Lorphelin s'est notamment attiré les foudres de ses abonnés  en écrivant: "Les politiques vont-ils enfin décider de protéger les citoyens européens? Toutes mes pensées émues aux victimes et à leurs familles".

C'est le terme "européen" qui a choqué les internautes, qui ont rappelé à la jeune femme que le terrorisme islamiste faisait des victimes dans le monde entier. Elle s'est alors fendue d'un tweet d'excuse, après avoir supprimé le premier polémique.

Les propos de Thomas Zlowodzki ont été dénoncés par plusieurs personnalités, dont Hugo Clément (journaliste de l'émission Quotidien sur TMC) qui a relayé le tweet en préférant de pas faire plus de commentaire.

Commentaires

-