Elle se promène en minijupe, provoque l'ouverture d'une enquête et un débat enflammé sur Twitter (vidéo)

Poursuivie

Elle se promène en minijupe, provoque l'ouverture d'une enquête et un débat enflammé sur Twitter (vidéo)

Publié le :

Mardi 18 Juillet 2017 - 15:22

Mise à jour :

Mardi 18 Juillet 2017 - 15:37
Un mannequin a partagé dimanche sur Snapchat puis sur Twitter une courte vidéo qui a enflammé le web. La jeune femme y marchait dans les rues d'Ushaiqer, en Arabie Saoudite, vêtue d'une minijupe et d'un crop-top, tee shirt court qui laisse voir le nombril. Une tenue interdite qui a provoqué l'ouverture d'une enquête du côté des autorités locales.
©Capture d'écran Twitter
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les femmes en Arabie saoudite ne sont pas autorisées à porter les vêtements qu'elles désirent et une jeune femme en a fait l'expérience dimanche 16. Le mannequin dénommé Khulood a publié sur Snapchat puis sur Twitter une vidéo dans laquelle il marchait dans les rues du village d'Ushaiqer, à 200 kilomètres de Riyad.

Jusqu'ici rien qui sorte de l'ordinaire seulement, Khulood était vêtue d'une minijupe et d'un crop-top, un tee shirt court qui laisse voir le nombril. Une tenue interdite dans le pays où les femmes doivent se vêtir d'abayas, de longues robes traditionnelles et se couvrir la tête, ce que la jeune femme n'avait pas fait puisqu'elle avait au contraire détaché ses cheveux.

Des habits inappropriés sur ces terres très conservatrices. Selon la BBC et le site BuzzFeed le Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice a ouvert une enquête pour retrouver Khulood et "travaille désormais avec les autorités compétentes" selon son porte-parole sur Twitter. Un mandat d'arrêt a même été lancé contre la jeune femme.

Sur Twitter, les avis ont été très partagés: tandis que certains louaient le courage du mannequin, d'autres s'insurgeaient de voir une femme ne pas respecter les lois du pays. Pour beaucoup, c'est "un acte irresponsable. Qu'elle vous plaise ou non vous devez respecter la loi", alors que d'autres se faisaient défenseurs de la jeune femme et se disaient interloqués par la proportion que prenait le débat virtuel: "je croyais qu'elle avait bombardé ou tué quelqu'un. L'histoire s'est révélée être à propos de sa jupe qu'ils n'aimaient pas".

Les femmes ne peuvent pas porter de minijupe dans la rue en Arabie saoudite.

Commentaires

-