En 6 mois, Twitter a supprimé 235.000 comptes faisant la promotion du terrorisme

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 19 août 2016 - 21:25
Image
Twitter à Wall Street.
Crédits
©Richard Drew/Sipa
Le réseau social américain Twitter a annoncé avoir suspendu 235.000 comptes promouvant des idées terroristes.
©Richard Drew/Sipa
Dans le cadre de sa lutte contre les publications faisant l'apologie du terrorisme, le réseau social américain Twitter a annoncé avoir suspendu 235.000 comptes promouvant des idées terroristes.

L'entreprise peut paraitre sans fin, prenant des airs de tonneau des Danaïdes. Régulièrement accusé de laisser prospérer sur sa plate-forme des messages de propagande djihadiste, le réseau social américain a répliqué, jeudi 18, en annonçant avoir suspendu 235.000 comptes ces six derniers mois.

Depuis février dernier, le site de micro-blogging, qui interdit les menaces violentes et l'apologie du terrorisme, a multiplié les efforts pour faire respecter son règlement. "Les suspensions quotidiennes sont en hausse de 80 %, comparé à l'an dernier, avec des pics de suspensions suivant immédiatement les attaques terroristes" qui se sont multipliées ces derniers mois, souligne Twitter dans le message publié jeudi sur son blog officiel. L'entreprise assure qu’en ajoutant à cela les 125 000 comptes qu’il avait déjà annoncé avoir supprimé entre la mi-2015 et février 2016, 360 000 comptes de ce type ont été fermés en tout. 

Pour justifier ses difficultés à faire face à la multiplication des comptes faisant l'apologie du djihad, Twitter a souligné qu'il n'existait pas "d’algorithme magique pour identifier les contenus terroristes sur Internet", laissant entendre qu’il utilise "d’autres technologies, comme des outils antispam", pour repérer des comptes posant problème. 

Le site a également annoncé avoir amélioré le temps nécessaire pour suspendre les comptes qui lui sont signalés et la durée pendant laquelle ils restent actifs sur son réseau. Ces actions réduisent énormément le nombre d'abonnés que les comptes peuvent accumuler et empêche de recréer immédiatement un compte sur sa plateforme.