L'épreuve de "l'asile" de "Fort Boyard" mise en cause par les associations de malades mentaux (vidéo)

L'épreuve de "l'asile" de "Fort Boyard" mise en cause par les associations de malades mentaux (vidéo)

Publié le :

Mercredi 05 Juillet 2017 - 11:48

Mise à jour :

Mercredi 05 Juillet 2017 - 11:59
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'une des nouvelles épreuves du jeu télévisé "Fort Boyard" fait polémique et a ému des associations de malades mentaux. "L'asile" mettait en scène les candidats en camisole de force dans une cellule capitonnée. Certaines associations demandent "le retrait immédiat de l'épreuve".

Une épreuve de Fort Boyard diffusée pour la première fois le samedi 24 juin dernier a créé la polémique et l'émoi de certaines associations de malades mentaux. L'émission de France 2 proposait à l'un de ses candidats de relever le défi de "l'asile" une toute nouvelle épreuve dans laquelle le joueur était envoyé dans une pièce capitonnée sans porte ni fenêtre et vêtu d'une camisole de force.

Les règles simples et particulières consistent à se rouler par terre pour détacher les petites boules rouges, accrochées à la camisole. Une fois les boules décrochées , le joueur doit s'en saisir à l'aide de sa bouche, ses bras étant hors d'usage, afin de les placer dans des tuyaux présents dans la pièce.

Une règle et des images qui ont choqué certains spectateurs mais aussi des association qui y ont vu une "stigmatisation" des personnes hospitalisées dans des hôpitaux psychiatriques. Une pétition a d'ailleurs été lancée pour demander "le retrait immédiat de l'épreuve" de l'émission.

La productrice du programme Alexia Laroche-Joubert a expliqué que l'épreuve n'avait jamais eu pour but de choquer les téléspectateurs. D'ailleurs, "l'asile" avait déjà existé en 2001: "on a voulu la revisiter à la manière de Joker dans Batman, donc on était très loin de vouloir choquer", a-t-elle expliqué au micro d'Europe 1. Si l'épreuve ne sera pas abandonnée, la productrice a précisé que son nom avait été changé et qu'il n'y avait désormais "plus de référence au monde psychiatrique".

L'émission n'a pas annulé l'épreuve mais a changé son nom.


Commentaires

-