Google: un Doodle en hommage à Clara Rockmore, virtuose du thérémine (VIDEO)

Mystérieux instrument

Google: un Doodle en hommage à Clara Rockmore, virtuose du thérémine (VIDEO)

Publié le :

Mercredi 09 Mars 2016 - 09:41

Mise à jour :

Mercredi 09 Mars 2016 - 09:53
Musicienne de talent et adepte du thérémine (l'ancêtre de la musique électronique), Clara Rockmore aurait eu 105 ans ce mercredi. Google lui a rendu hommage en lui consacrant un Doodle animé.
©Capture d'écran Google
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Très peu connue du grand public, Clara Rockmore aurait eu 105 ans ce mercredi 9. Pour rendre hommage à cette virtuose du thérémine, un des plus anciens instruments de musique électronique très utilisé dans le cinéma, Google lui a consacré son Doodle du jour et a réalisé un petit jeu pour les internautes les plus curieux. Ainsi, il est possible de participer, sur la page d'accueil de la firme américaine, à un cours de musique comme si l'artiste était toujours en vie. Une animation créée par l'artiste Robinson Wood, le designer Kevin Burke et les ingénieurs Knowles et Kris Hom.

Née le 9 mars 1911 à Vilnius en Lituanie, la violoniste Clara Rockmore, de son vrai nom Clara Reisenberg, a connu le succès aux Etats-Unis avec cet instrument que personne ne connaît vraiment mais que tout le monde a probablement déjà entendu. Devenue une artiste à part entière, elle a notamment accompagné le développement de l'outil en suggérant des améliorations à Leon Theremin, le créateur de l'appareil. Grâce à la réflexion de la jeune femme, qui en a fait un instrument classique, le thérémine a pu offrir très rapidement une plus grande gamme de notes (5 octaves au lieu de 3). Soliste au sein de l'orchestre philharmonique de New York, de l'orchestre de Philadelphie et de la symphonie de Toronto, la musicienne lituano-américaine est décédée en 1998 à New York à l'âge de 87 ans.

Baptisé Ethérophone puis Thereminvox avant de porter le nom de son inventeur, cet appareil, qui a inspiré les compositeurs classiques aussi bien que les musiciens de cinéma ou de la musique pop, se compose d'un boîtier électronique équipé de deux antennes et fonctionne sur le principe des interférences radio. Il n'y a donc aucun contact physique avec l'instrument, le son est produit simplement en faisant varier la distance de nos mains par rapport aux deux antennes.

Celle de droite, verticale, contrôle la hauteur du son (aigu ou grave). Celle de gauche module le volume. Un bouton de réglage complète le dispositif: il modifie le timbre de l'instrument, afin d'obtenir un son évoquant un violon, une flûte ou une clarinette. 

(Voir ci-dessous l'une des performances de Clara Rockmore):

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Google a consacré son Doodle de ce mercredi à Clara Rockmore, grande musicienne.

Commentaires

-