Doodle: Google rend hommage à l'aviatrice Amy Johnson

Doodle: Google rend hommage à l'aviatrice Amy Johnson

Publié le :

Samedi 01 Juillet 2017 - 13:01

Mise à jour :

Samedi 01 Juillet 2017 - 13:09
©Capture d'écran Google
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pour célébrer le 114e anniversaire de la naissance d'Amy Johnson et afin de lui rendre hommage, Google a réalisé un Doodle. Cette aviatrice anglaise est la première femme à avoir effectué un vol solo entre le Royaume-Uni et l'Australie.

Amy Johnson est restée dans les mémoires pour avoir effectué un vol solo entre le Royaume-Uni et l'Australie. Alors, pour rendre hommage à cette aviatrice anglaise, dont on célèbre ce samedi 1er juillet le 114e anniversaire, Google a  décidé de lui consacrer son Doodle du jour. Pour celles et ceux qui ignorent son histoire, il faut savoir qu'elle a effectué son exploit à bord d'un Gipsy Moth. Et qu'en moins de trois semaines, du 5 au 24 mai 1930, elle a parcouru 19.110 kilomètres. Pour la féliciter, elle avait d'ailleurs été accueillie à son retour avec la mélodie Amy, Wonderful Amy, une chanson enregistrée par Jack Hylton et His Orchestra.

Comme l'explique la firme de Mountain View, elle est devenue au fil des années un symbole de persévérance et une inspiration féministe à travers le monde. "Réussir dans le domaine de l'aviation, dominé par les hommes, s'est avéré difficile mais pas impossible pour Johnson. Même si elle n'était pas un pilote naturellement doué, Amy possédait une résilience inébranlable qui inspirait les générations futures", a expliqué l'entreprise américaine.

Pour rappel, Amy Johnson était secrétaire dans un cabinet d'avocats avant de se lancer dans le domaine de l'aviation. Et c'est en juillet 1929 qu'elle a obtenu sa licence, année où elle a également reçu une licence de mécanicienne au sol. Après son vol en solo, qui lui a valu une certaine reconnaissance, elle a enchaîné les succès.

Avec son copilote Jack Humphreys, ils seront par exemple les premiers à exécuter un vol reliant Londres à Moscou en une journée, soit 21 heures de vol à l'époque. Puis, dans la foulée, ils ont établi un record de vitesse entre le Royaume-Uni et le Japon. Encore mieux: en 1932, l'aviatrice est parvenue à battre le record de son propre mari (lui aussi aviateur) en reliant Londres et Le Cap en 4 jours, 6 heures, 53 minutes, et avec 5 escales.

Amy Johnson était secrétaire dans un cabinet d'avocats avant de se lancer dans le domaine de l'aviation.

Commentaires

-