Google: un Doodle pour la Journée mondiale de l'environnement

Google: un Doodle pour la Journée mondiale de l'environnement

Publié le :

Lundi 05 Juin 2017 - 12:04

Mise à jour :

Lundi 05 Juin 2017 - 12:17
©Capture d'écran Google
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement, ce lundi, Google a réalisé un Doodle afin de rappeler l'urgence de la situation. Et cette année, les Nations unies ont choisi pour thème: "rapprocher les gens de la nature".

La verdure est à l'honneur. A l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement, ce lundi 5, Google a réalisé un Doodle afin de rappeler l'urgence de la situation. Créée en 1974 par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), cette journée a cette fois-ci pour thème "rapprocher les gens de la nature".

"Ce thème nous invite à sortir de chez nous, à nous rendre dans la nature, à en apprécier la beauté et à réfléchir à la manière dont nous faisons partie de la nature et dont nous en dépendons. Trouvons des façons ludiques et passionnantes de faire l'expérience et de chérir cette relation vitale!", est-il notamment écrit sur le site des Nations unies.

En parallèle, l'organisme, qui a choisi cette année le Canada comme pays hôte, a également rappelé qu'il était aujourd'hui difficile d'évaluer les dons de la nature en termes monétaires. Et pourtant, ils sont plus que précieux. "Comme l'air pur, ils sont souvent considérés comme acquis, jusqu'à ce qu'ils deviennent rares. Cependant, des économistes développent des moyens de mesurer la valeur de nombreux +services écosystémiques+ des insectes pollinisant les arbres fruitiers dans les vergers aux loisirs, à la santé et aux bienfaits spirituels d'une randonnée dans une vallée.

Mais pour certains, la protection de l'environnement ne semble pas être un enjeu majeur. Ainsi, cette journée mondiale a cette année un goût amer, quatre jours après l'annonce polémique de Donald Trump. Pour rappel, le président des Etats-Unis a expliqué qu'il retirait le pays de l'Accord de Paris sur le climat, conclu en décembre 2015 à l'issue de la COP21.

Et pour justifier sa décision, Donald Trump a assuré que cet engagement s'était fait "sur le dos des travailleurs américains" et qu'il pouvait mettre à mal les emplois aux Etats-Unis et l'économie américaine. Une décision qui a provoqué la consternation parmi les 194 autres pays signataires de ce texte historique. Par conséquent, il faudra donc que la planète fasse sans les Etats-Unis, une mission qu'elle compte bien réussir avec brio.  

Cette année, le thème est: "rapprocher les gens de la nature".


Commentaires

-