Homophobie à "TPMP": Cyril Hanouna et ses chroniqueurs déjà épinglés à plusieurs reprises

Homophobie à "TPMP": Cyril Hanouna et ses chroniqueurs déjà épinglés à plusieurs reprises

Publié le :

Lundi 22 Mai 2017 - 16:21

Mise à jour :

Lundi 22 Mai 2017 - 16:44
©Cyrille George Jerusalmi/D8
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Depuis jeudi, le dérapage homophobe de Cyril Hanouna dans "Radio Baba" et ses conséquences font polémique. Une situation qui rappelle que "Touche pas à mon poste" et ses chroniqueurs ont souvent été taxés d'homophobie ordinaire, notamment envers Matthieu Delormeau.

La polémique se poursuit ce lundi à propos du sketch de Cyril Hanouna jugé homophobe par de nombreux spectateurs et associations. Le président de l'association Le Refuge qui vient en aide aux homosexuels rejetés par leurs proches a même raconté que l'une des "victimes" de l'animateur avait appelé en pleur.

Cyril Hanouna s'est défendu de toute conviction homophobe à plusieurs reprises. Ce n'est pourtant pas la première fois, loin de là, que ce que lui et son équipe semblent considérer comme de l'humour potache est taxé d'homophobie ordinaire.

Cela avait par exemple déjà été le cas lorsque l'animateur avait organisé un faux mariage gay à Las Vegas avec son chroniqueur d'alors Camille Combal. Le fait que Cyril Hanouna porte une robe de mariée en avait choqué certains.

L'émission avait encore fait parlé d'elle en septembre 2016, lorsque la chroniqueuse Géraldine Maillet avait fait référence à l'homosexualité de son collègue Matthieu Delormeau. Celui-ci n'ayant jamais évoqué cela dans l'émission, beaucoup y ont vu un coming-out "forcé". Et le fait que ce dernier soit très régulièrement l'objet des blagues de Cyril Hanouna ou d'autres chroniqueurs avait renforcé cette impression négative.

Au point qu'un mois plus tard, l'Association des journalistes lesbiennes, gais, bi-e-s et trans avait décidé de compiler les remarques sur l'homosexualité qui émaillaient l'émission. Elle avait alors rapporté que "du 2 au 30 novembre 2016 (20 émissions), (...) sur les 42 mentions faites à l’homosexualité, la grande majorité (28) l’est sous couvert de la +blague+ de mauvais goût, à caractère sexuel".

L'association avait notamment relevé les imitations de couples gays "dignes de La Cage aux folles" ou les blagues bien grasses. Mais surtout, elle relevait que presque chaque remarque concernait Matthieu Delormeau "réduisant le chroniqueur à sa seule sexualité".

Vendredi 19, l'animateur a dit avoir été "blessé" par les commentaires: "Il y a des beaucoup de gens qui m'ont traité d'homophobe alors que, vous me connaissez, c'est vraiment tout ce que je combats dans cette émission", a-t-il déclaré.

Mais il a également reconnu qu'une erreur avait peut-être été commise: "Moi, je ne veux jamais choquer les gens ou blesser certaines personnes. (…) S'il y a certaines personnes qui se sont plaintes ça veut dire que ça a dû les blesser et que mine de rien on a commis une erreur quelque part".

"TPMP" a souvent été décrié pour son homophobie ordinaire, notamment pour réduire Matthieu Delormeau à sa seule sexualité.


Commentaires

-