"Qu'ils viennent me chercher": Emmanuel Macron moqué par les internautes

"Qu'ils viennent me chercher": Emmanuel Macron moqué par les internautes

Publié le :

Mercredi 25 Juillet 2018 - 16:45

Mise à jour :

Mercredi 25 Juillet 2018 - 17:17
L'allocution d'Emmanuel Macron n'est pas passée inaperçue mardi soir alors qu'il était face aux élus LREM et certains de ses ministres à la maison de l'Amérique latine. Il s'est exprimé sur l'affaire Benalla pour la première fois depuis les première révélations.
© GONZALO FUENTES / POOL/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

"Qu'ils viennent me chercher", a lancé Emmanuel Macron à son assistance mardi 24 au soir devant un parterre de parlementaires LREM et de membres du gouvernement. Le président de la République est revenu sur l'affaire Benalla pour la première fois depuis le début des révélations à propos de son collaborateur, mercredi 18.

Emmanuel Macron a expliqué être le "seul responsable" de cette affaire et lâché "qu'ils viennent me chercher" comme un défi lancé à ses détracteurs.

Et les internautes ne sont pas passés à côté de cette phrase, qualifiée de "bras d'honneur" par beaucoup.

A voir aussi: Affaire Benalla - Macron et se dit "seul responsable", et maintenant? (vidéo)

En effet alors que certaines personnes potentiellement mêlées à l'affaire, comme le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron Dominique Strzoda ou encore le préfet de police de Paris Michel Delpuech, ont été auditionnées à l'Assemblée et peuvent risque des poursuites, le président ne risque rien.

Durant son mandat le président de la République est jugé irresponsable pénalement, il ne peut donc pas être poursuivi.

Même une audition face à la commission des lois de l'Assemblée nationale semble très peu probable. Les élus LREM, face à une grande partie de l'opposition, estimant que cela contreviendrait au principe de séparation des pouvoirs.

Quoi qu'il en soit des montages, blagues et jeux de mots accompagnés du hashtag (ou "mot-dièse"), "Allons chercher Macron" ont été publiés par milliers sur les réseaux sociaux, Twitter notamment, se moquant de la réaction d'Emmanuel Macron à cette affaire jugée "grave" par beaucoup.

Sur Facebook, plusieurs événements ont été créés et invites les participants à encore une fois "aller chercher Macron" directement à l'Elysée, au 55 rue du faubourg Saint-Honoré, dans le 8e arrondissement de Paris.

 

A lire aussi:

Affaire Benalla - la version de l'Elysée sur Vincent Crase contestée

Griveaux - "Toutes les leçons" de l'affaire Benalla "seront tirées à la rentrée"

Affaire Benalla - Schiappa revient sur le "qu'ils viennent me chercher" de Macron

Les internautes ont tourné en dérision l'allocution d'Emmanuel Macron à propos de l'affaire Benalla.


Commentaires

-