Des influenceuses blanches font croire qu'elles sont noires sur les réseaux sociaux (photos)

Des influenceuses blanches font croire qu'elles sont noires sur les réseaux sociaux (photos)

Publié le :

Lundi 12 Novembre 2018 - 17:34

Mise à jour :

Lundi 12 Novembre 2018 - 17:51
© CHANDAN KHANNA / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Des internautes sont partis en guerre contre le "niggerfishing". Ce terme inventé pour l'occasion vise les influenceuses blanches qui se font passer pour des personnes noires sur les réseaux sociaux dans le but de gagner des abonnés.

Un chasse à l'homme, ou plutôt à l'influenceuse, est ouverte. Des internautes ont pour projet de démasquer les (nombreuses) influenceuses blanches se faisant passer pour des jeunes femmes noires sur les réseaux sociaux, Instagram principalement.

Tout a commencé mardi 6 lorsqu'une twittos a appris qu'une star d'Instagram, la Suédoise Emma Hallberg, était en fait blanche.

S'étant sentie trahie, elle a appelé ses followers à démasquer les jeunes femmes se transformant sur les réseaux sociaux pour attirer toujours plus d'abonnés. Son appel a été entendu et largement relayé sur Twitter, si bien que d'autres jeunes femmes ont été pointées du doigt et Emma Hallberg a été obligée de se justifier.

A voir aussi: Gigi Hadid au cœur d'un scandale après un shooting pour "Vogue" (photos)

Vendredi 9, face aux accusations et même aux insultes qu'elle subissait, elle a tenté de s'expliquer face au internautes. Une ancienne photo d'elle, vieille de deux ans, la montrait le teint plutôt clair et les lèvres assez fines.

Seulement maintenant la jeune femme âgée de 19 ans s'affiche quotidiennement sur les réseaux sociaux très maquillée, le teint très halé et la bouche pulpeuse.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par EMMA HALLBERG (@eemmahallberg) le

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par @rivalputa le

Elle a expliqué son teint par le fait qu'elle bronzait très vite en été, ce qui n'a pas franchement convaincu ses abonnés. "J'ai été accusée de mettre de l'autobronzant régulièrement, de prendre de la mélatonine, de faire des permanentes et des injections dans les lèvres (…). Je n'ai jamais fait ce qui est écrit au dessus", a-t-elle écrit, obligée de montrer des photos des membres de sa famille pour prouver ses dires.

Elle a aussi expliqué utiliser du fond de teint foncé sur ses vidéos YouTube. En d'autres termes, elle a indiqué qu'elle n'avait jamais dit être noire.

"Elles utilisent des codes aujourd’hui tendance sur les réseaux (nattes collées, lèvres pulpeuses, références à la culture hip-hop…), mais sans avoir à subir les discriminations qu’expérimentent les non-blanches au quotidien", s'est insurgée Wanna Thompson, journaliste et militante afro-américaine, sur Twitter. Elle a invité les utilisateurs du réseau social à l'oiseau bleu à "outer" les jeunes femmes agissant de la sorte.

En tout, une vingtaine d'entre elles ont été épinglées. Si elles ont créé la polémique, celle-ci semble plutôt leur réussir. Emma Hallberg a ainsi gagné 10.000 followers entre samedi 10 et ce lundi 12.

A lire aussi:

Rafinha s'excuse après s'être déguisé en "poseur de bombe arabe" pour Halloween (photo)

Le déguisement de basketteur noir d'Antoine Griezmann ne passe pas (photo)

Saint-Quentin: un lycéen se déguise en Hitler pour la fête de fin d'année

certains stars des réseaux sociaux sont accusées de se faire passer pour des personnes noires.


Commentaires

-