LCI: échange musclé entre Yassine Belattar et David Pujadas au sujet des attentats et de l'islam (vidéos)

LCI: échange musclé entre Yassine Belattar et David Pujadas au sujet des attentats et de l'islam (vidéos)

Publié le 14/11/2017 à 15:05 - Mise à jour à 16:04
© Philippe Lopez / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le ton est monté lundi soir sur le plateau de "24h Pujadas" sur LCI. L'humoriste Yassine Belattar s'est ému de l'association entre islam et terrorisme, expliquant, en tant que musulman: "Vous nous enlevez ce deuil comme si on étaient complices".

Ambiance tendue lundi 13 sur le plateau de 24h Pujadas sur LCI. L'émission était consacrée aux commémorations des attentats de Paris et de Saint-Denis de 2015 et devait répondre à la question "a-t-on tiré les leçons" de ces évènements dramatiques.

Présent sur la plateau, l'humoriste Yassine Belattar a tenu à réagir à un reportage consacré à la marche des musulmans contre le terrorisme organisée lundi notamment à l'initiative d'Hassen Chalghoumi.

"Est-ce que vous comprenez que les leçons du 13 novembre, ce n'est pas l'immigration, ce n'est pas la banlieue? C'est la francophonie, les terroristes sont Belges! Est-ce que cela remet en question +Tintin+? Est-ce que vous allez inviter tous les Belges?", s'est-il offusqué.

"Vous pensez que le contexte social et religieux n'a aucun importance?", l'a interrogé David Pujadas. "Que vous le vouliez ou non, il y a des musulmans en France. La plupart d'entre eux vivent bien le fait d'être Français et musulmans", a rétorqué Yassine Belattar.

"Moi je vous parle de la France, celle de Charles Trénet, la douce France, grandir en France, d'être née en France de pleurer quand on perd une Coupe du Monde, de pleurer dans sa chair quand le Bataclan est attaqué", a-t-il poursuivi. Et d'ajouter: "Vous nous enlevez ce deuil comme si on étaient complices. Moi, je ne vous appelle pas quand un journaliste fait une mauvaise chronique pour vous dire ce que vous en pensez".

Yassine Belattar a également tenu à souligner que plusieurs des djihadistes du 13 novembre n'étaient pas des migrants syriens et venaient de Molenbeek en Belgique.

S'en est suivi un violent accrochage entre l'humoriste et Jean-Sébastien Ferjou, directeur de la publication du site Atlantico. Le premier accusant le second de diriger un média qui ne reposait que sur "une colonne: l'islamophobie". Ce a quoi le second a tenu à expliquer que, selon lui, l'islamophobie était "une invention des organisations islamistes internationales" qui visent "à implanter l'islam dans des pays où il n'est pas" et à "légitimer le blasphème".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'ambiance était tendue entre les invités de l'émission "20h Pujadas" lundi 13.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Culture




Commentaires

-