Le Média: des autocollants de la France insoumise dévoilés en direct (vidéo)

Le Média: des autocollants de la France insoumise dévoilés en direct (vidéo)

Publié le :

Mardi 06 Mars 2018 - 09:55

Mise à jour :

Mardi 06 Mars 2018 - 10:06
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il ne fait guère de doute que "Le Média" est proche de la France insoumise. Lors d'un intervention en direct lundi, le cache apposé sur l'ordinateur d'un des présentateurs s'est défait dévoilant par mégarde, des autocollants du parti de Jean-Luc Mélenchon.

Alors que le Média traverse depuis quelques temps une zone de turbulences assez importante, une petite bévue commise sur le plateau de son journal télévisé va apporter de l'eau au moulin de ses détracteurs.

Lundi 5 au soir, l'équipe du Média souhaitait faire le point sur les différentes polémiques qui frappent la web-télé proche de Jean-Luc Mélenchon, notamment dues au départ fracassant de la journaliste Aude Rossigneux et son traitement polémique du siège meurtrier de la Ghouta orientale, en banlieue de Damas (Syrie). En plein direct, le cache apposé sur l'ordinateur d'un des présentateurs s'est défait dévoilant des autocollants de la France insoumise. La scène a été repérée par un internaute et diffusée sur les réseaux sociaux.  

"+Le Média+ n'est pas l'organe de propagande de la France insoumise", expliquait pourtant à France-Soir Sophia Chikirou, co-fondatrice de cette organe de presse, en septembre dernier. Cette dernière n'est autre que l'ancienne patronne de la communication mélenchonienne qui a dirigé les campagnes pour la présidentielle et les législatives du parti. "Nous sommes de la France insoumise mais ce n'est pas le média de la France insoumise. Tout comme ce n'est pas celui du PS d'Arnaud Montebourg, des Verts d'Eva Joly ni du NPA de Philippe Poutou", soulignait-elle alors.

Lire aussi - Sophia Chikirou à France Soir: "+Le Média+ n'est pas l'organe de propagande de la France insoumise"

Le Monde révélait ce vendredi 2 qu'une dizaine de personnalités du monde politique, culturel et de la société civile ont décidé se désolidariser du nouvel organe de presse dont ils avaient signé l'appel pour "la création d'un nouveau média citoyen" en septembre dernier, déjà dans les colonnes du quotidien du soir. Parmi celles-ci on retrouve Aurélie Filippetti, Josiane Balasko, François Morel, Patrick Peloux ou encore Noël Mamère qui a claqué la porte du Média suite à l'éviction d'Aude Rossigneux et au traitement du conflit syrien par la rédaction.

A l'antenne lundi soir, Sophia Chikirou s'est demandée si les journalistes du Média ne subissaient pas "une répression politique" dénonçant des "pressions" et rappelant qu'ils "ne sont pas venuss au +Média+ pour être piétiné par des gens qui ne leur arrivent pas à la cheville".

Et soudain les maques tombent.

Commentaires

-