Les journalistes de "Quotidien" et du "Petit Journal" agressés lors du meeting de François Fillon

Les journalistes de "Quotidien" et du "Petit Journal" agressés lors du meeting de François Fillon

Publié le :

Lundi 10 Avril 2017 - 12:01

Mise à jour :

Lundi 10 Avril 2017 - 12:11
©Jacques Demarthon/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux équipes de télévision, l'une de "Quotidien", diffusé sur TMC, et l'autre du "Petit Journal" de Canal+ ont été molestées dimanche en marge du meeting de François Fillon par un militant mais aussi par un membre de la sécurité. Ce dernier aurait été placé en garde à vue.

Même endroit et même sanction pour deux équipes de télévision différentes, venues couvrir dimanche 9 le meeting de François Fillon qui se déroulait Porte de Versailles. Hugo Clément, journaliste de Quotidien ( présenté par Yann Barthès TMC) a révélé avoir été pris à parti par un militant. Un acte qui semble isolé, mais l'équipe du Petit Journal a également été molesté, cette fois par un membre de la sécurité.

"A la fin du meeting Fillon ce militant à gauche m'a mis une gifle gratuitement" a fait savoir sur Twitter Hugo Clément, qui publie également une photo de son agresseur. Le journaliste semble s'en être sorti sans séquelle et il a précisé que "la sécurité est rapidement intervenue et que plusieurs élus sont venus présenter leurs excuses".

L'incident pourrait donc apparaître comme un cas isolé si une autre équipe n'avait pas été molestée, et cette fois-ci par la sécurité. "Notre équipe vient d'être agressée par un membre de la sécurité au meeting de François Fillon. Caméra et téléphone cassés" a fait savoir également sur Twitter Louis Morin du Petit Journal de Canal+.

Selon Hugo Clément, un membre du service de sécurité privé employé par Les Républicains aurait été placé le soir même en garde à vue. On ignorait encore ce lundi 10 si les caméras des deux équipes avaient immortalisé ces scènes qui seraient dans ce cas à l'évidence diffusées lors des éditions de ce lundi de Quotidien et du Petit Journal.

Le 22 novembre dernier, Hugo Clément avait déjà été bousculé lors d'un meeting de François Fillon, à Lyon. Un spectateur lui avait donné un coup de drapeau. Des évènements survenus dans un contexte tendu, François Fillon ayant à de nombreuses reprises critiqué le rôle de médias dans le traitement des affaires politico-judiciaires dont il fait l'objet.

Yann Barthès et l'équipe de "Quotidien" comme celle du "Petit journal" devrait revenir sur l'incident ce lundi.


Commentaires

-