Les pages d'Alain Soral et son site "Egalité et réconciliation" supprimées par Facebook

Les pages d'Alain Soral et son site "Egalité et réconciliation" supprimées par Facebook

Publié le :

Vendredi 15 Décembre 2017 - 16:19

Mise à jour :

Vendredi 15 Décembre 2017 - 16:31
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le réseau social Facebook a supprimé les pages d'Alain Soral et de son site, "Egalité et réconciliation", mercredi. Depuis, l'une des vidéos YouTube de l'essayiste a aussi été bloquée, un "acharnement" selon lui.

Facebook a supprimé mercredi 13 les pages d'Alain Soral et de son site Egalité et Réconciliation a révélé StreetPress. Les deux comptes étaient suivis par plus de 288.000 personnes, mais le réseau social a expliqué que "les organisations ou les personnes qui prêchent la haine ne sont pas autorisées".

Le personnage controversé pour ses prises de position antisémites a affirmé sur son site que ces deux fermetures étaient des actes de "censure" qui relevaient de "l'acharnement" de la part du pouvoir en place.

Le site de "réinformation", issu de l'association du même nom qui se veut "trans-courant gauche du travail et droite des valeurs, contre la gauche bobo-libertaire et la droite libérale", est souvent l'objet de vives polémiques et taxé de racisme.

A voir aussi: Alain Soral à nouveau condamné pour négationnisme

Avant la fermeture de ces pages, YouTube avait déjà bloqué l'une des vidéos de l'association qui s'intitulait "L'heure la plus sombre". En septembre dernier, c'est La Banque Postale qui clôturait les comptes d'Alain Soral. L'établissement n'avait alors pas donné d'explication quant à la fermeture de ces trois comptes aux noms de l'entreprise Kontre Kulture, détenue par Alain Soral à 80%, et de l'association Egalité et Réconciliation. Il soulignait cependant qu'il en avait le droit au vu du contrat signé à leur ouverture.

Alain Soral a été l'objet de nombreuses plaintes et a été condamné plus d'une dizaine de fois depuis 2008 que ce soit pour incitation à la haine, diffamation, injures à caractère racial ou encore provocation à la haine, la discrimination ou la violence.

Au début du mois de décembre, il a d'ailleurs été condamné à 6.000 euros d'amende. Il avait mis en vente une affiche jugée négationniste sur le site de son association. 

Alain Soral et son association, Egalité et Réconciliation, n'ont plus de page Facebook.

Commentaires

-