"Lettre à Manu": Michel Onfray dénonce la "censure" et invoque la "satire"

"Lettre à Manu": Michel Onfray dénonce la "censure" et invoque la "satire"

Publié le :

Lundi 08 Octobre 2018 - 09:43

Mise à jour :

Lundi 08 Octobre 2018 - 09:55
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Dimanche sur BFMTV, Michel Onfray a invoqué son droit à la "satire" pour justifier sa lettre ouverte à Emmanuel Macron, taxée d'homophobie. Il a également dénoncé la "censure" dont il ferait selon lui l'objet.

La lettre ouverte à Emmanuel Macron signée par Michel Onfray a valu à ce dernier d'être déprogrammé du Magazine de la santé  de France 5, alors qu'il devait participer à l'émission de ce lundi 8 pour y faire la promotion de son dernier ouvrage. Le philosophe a dénoncé une nouvelle "censure" et s'est justifié quant à sa lettre en invoquant la "satire".

La lettre en question a provoqué un torrent de réactions, dénonçant notamment des propos homophobes. Intitulée "Lettre à Manu sur le doigté et son fondement" et faisant référence à la photographie du président avec un ancien détenu et son frère -dont l'un fait un doigt d'honneur-, elle multiplie les références à une homosexualité supposée du chef de l'Etat.

"Mon chéri, je me permets en effet cette familiarité, mon cher Manu, car des photos t'ont récemment montré partout sur la Toile aux Antilles enlaçant un beau black, bodybuildé, en prison et luisant de sueur tropicale, ce qui semblait te ravir jusqu'au plus profond - si tu me permets l'expression… Il faut t'enlacer torse nu pour te plaire et passer plus de temps en salle de sport qu'en bibliothèque. (...)Pareil goût relève de ta vie privée", a notamment écrit Michel Onfray.

Voir: Saint-Martin - Photo de Macron avec un "doigt d'honneur": le président se dédouane

"C’est de l’humour, j'ai simplement philosophé sur ce doigt d’honneur de manière cynique et sarcastique", s'est défendu Michel Onfray dimanche 7 sur BFMTV. Et d'ajouter en parlant de ses écrits: "Est-ce qu'il y a un livre, une phrase qui pourrait permettre de dire que je suis (homophobe)?".

"Quand c'est Charlie Hebdo, quand c'est Siné Hebdo, quand c'est Le Canard enchaîné ou quand ce sont les comiques de France Inter, on a le droit à la satire. Pourquoi les philosophes n'auraient pas le droit à la satire", a-t-il ajouté.

Michel Onfray avait déjà accusé Emmanuel Macron d'être derrière l'arrêt de la diffusion par France Culture de ses cours à l'université populaire de Caen. "Après France-Culture, c'est donc France 5 qui me prive de micro. Cela confirme la censure dont je fais l'objet de la part du service public audiovisuel et dont je parlais dans ma satire", a écrit Michel Onfray sur son blog.

Lire aussi: Michel Onfray annonce arrêter l'Université populaire de Caen

"Quand c'est Charlie Hebdo on a le droit à la satire", a déclaré Michel Onfray a propose de sa "lettre à Manu".

Commentaires

-