"Liberté, Egalité, Beau fessier": une pub jugée sexiste retirée aux Lilas (photos)

"Liberté, Egalité, Beau fessier": une pub jugée sexiste retirée aux Lilas (photos)

Publié le :

Mercredi 06 Mars 2019 - 12:23

Mise à jour :

Mercredi 06 Mars 2019 - 12:45
©Facebook
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La mairie des Lilas a décidé d'interdire une publicité de la marque Le Temps des Cerises, jugée sexiste. Elle représente un fessier feminin moulé dans un jean avec la légende suivante: "Liberté, Eaglité, Beau Fessier".

La campagne de publicité prend fin ce mercredi et a coûté à la griffe une polémique. La marque de vêtement Le Temps des cerises a provoqué un tollé en déployant une publicité mettant en scène une femme de dos, les fesses moulé dans un jean avec la légende suivante: "Liberté, Eaglité, Beau Fessier". Une version masculine de la réclame existait aussi.

"Que vous soyez un homme ou une femme, nos jeans sont faits pour vous et vous promettent de belles fesses", affirmait le compte Instagram de la marque. Et d'ajouter que son jean "convient à toutes les morphologies". 

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes se sont insurgées contre cette publicité jugée sexiste. Des élus ont également réagi à l'image de Daniel Guiraud, la maire des Lilas qui a fait enlever les affiches de sa commune par JCDecaux qui gère les abribus sur lesquels elles étaient installées.

"C’est l’image de la femme ramenée à son cul, c’est choquant. Un stéréotype sexiste dans toute sa splendeur", a fait savoir l'élu au Parisien. Et d'ajouter: "dès lors que la publicité n’est pas sexiste, homophobe, antisémite…, c’est leur liberté de poser ces panneaux. Là, il y a une limite à leur liberté publicitaire".

Lire aussi - Une publicité Aubade "sexiste" retirée des Galeries Lafayette (photo)

Même son de cloche chez le maire de ma ville de Rezé dans l'agglomération nantaise. Ce dernier s'est insurgé contre le dévoiement de la devise républicaine "à des fins commerciales". "Je tiens à déplorer une telle campagne qui constitue une atteinte à la dignité. Non, la liberté n’est pas un cliché. Non, l’égalité n’est pas un critère de beauté. Non, la devise républicaine n’est pas un logo de marchandise", a dénoncé Gérard Allard auprès de Presse Océan.

 "La version masculine de cette publicité existe aussi pour les supports digitaux. Par manque de temps, nous ne l'avons pas fait pour la campagne avec JCDecaux. Mais c'est une campagne pensée pour les femmes et pour les hommes", a réagi la marque dans Le Parisien. Et d'ajouter: "Bien sûr qu'on ne réduit pas les femmes à une paire de fesses. Ce n'est pas notre image, ce ne sont pas nos valeurs. On veut mettre en avant notre savoir-faire".

Voir:

#MeToo: une nouvelle publicité de Gillette fait polémique

La publicité jugée sexiste de la marque Le Temps des Cerises.


Commentaires

-