Ligue des Champions: large vainqueur du Barça, le PSG a un pied et quatre orteils en quarts de finale

Ligue des Champions: large vainqueur du Barça, le PSG a un pied et quatre orteils en quarts de finale

Publié le :

Mercredi 15 Février 2017 - 12:14

Mise à jour :

Mercredi 15 Février 2017 - 12:29
©Photo AFP
PARTAGER :
-A +A

Le PSG, même sans son capitaine Thiago Silva, a réussi un tour de force en écrasant 4-0 le FC Barcelone en match aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Ce score fleuve permet aux hommes d'Unaï Emery de déjà se croire en quarts de finale. Mais attention tout de même à un sursaut d'orgueil du Barça au retour.

Stratosphérique. Mardi 14, au soir de la Saint-Valentin, les amoureux… du football et du Paris Saint-Germain ont eu le plus beau des cadeaux: une victoire écrasante du PSG sur le FC Barcelone en huitièmes de finale de la Ligue des Champions. 4-0 -doublé de Di Maria (dont un magnifique sur coup franc à voir juste ici), puis buts de Draxler et Cavani- c'est le score qu'ont infligé Di Maria, Cavani et leurs amis à des Catalans et un Messi pas en forme.

Le PSG a-t-il donc déjà gagné son ticket pour les quarts de finale? Oui et non. D'un point de vue statistique, la qualification est assurée car jamais une équipe qui a gagné 4-0 au match aller ne s'est pas hissée à l'échelon supérieur. Mais d'un point de vue football, il y a quand même un bémol pour le PSG car le match retour se joue au Camp Nou, à Barcelone même. Et un Barça humilié, c'est comme une bête blessée, c'est très dangereux.

La prudence est donc tout de même de mise pour les hommes d'Unaï Emery, le coach du PSG. Le Barça devra sortir le match du siècle devant ses supporters pour l'emporter 5-0. Mais attaquer ne suffira pas, car même si les joueurs de Luis Enrique mènent sur ce score, il faudra extrêmement bien défendre, puisqu'un but du PSG dans les dernières secondes qualifierait le club français pours les quarts. Règle européenne: un but à l'extérieur compte double. Le Paris-Saint-Germain peut donc se permettre d'être (très) optimiste.

Angel Di Maria n'était peut-être pas avec sa femme pour la Saint-Valentin, mais il lui a fait un beau cadeau en lui dédicaçant son doublé contre le Barça.

Commentaires

-