Louis XIV, mort il y a 300 ans: ses dernières heures en live sur Twitter

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Louis XIV, mort il y a 300 ans: ses dernières heures en live sur Twitter

Publié le 01/09/2015 à 13:59 - Mise à jour à 14:26
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): RT

-A +A

Il y a 300 ans de cela, le Roi Soleil s'éteignait après 72 ans de règne. A cette occasion, le château de Versailles a proposé de suivre en temps réel les derniers jours du monarque, terrassé par la gangrène, sur son compte Twitter.

Le 1er septembre 1715, Louis XIV rendait l’âme à Versailles, après 72 ans de règne, terrassé par un diabète sénile ayant entraîné une gangrène née dans la jambe gauche. A l’occasion du 300e anniversaire de sa mort, le château de Versailles a décidé de mettre en scène ses derniers jours sur son compte Twitter.

Depuis deux semaines, le château, dirigé par Catherine Pégard, détaille et commente quasiment heure par heure la lente agonie du Roi Soleil, qui commença le 10 août 1715 quand une partie de chasse en forêt de Marly (la dernière) révéla une douleur à la jambe.

Le 12 août, "Fagon, Premier médecin du Roi, diagnostique une sciatique", écrit le château de Versaille sur son compte Twitter ainsi que dans une rubrique spéciale sur son site internet. Une dizaine de jours plus tard, "une tâche noire a été repérée sur le pied de #LouisXIV par Georges Mareschal, Premier chirurgien du Roi". Paniquée, "la princesse Palatine déclare: +la maladie du roi m'effraie à tel point que le cœur m'en tremble+".

Sentant la fin proche, "#LouisXIV réclame le Père Le Tellier auprès de lui. Le Roi souhaite se confesser".  Le lendemain, "la gangrène gagne du terrain, le pronostic vital de #LouisXIV est engagé". Le roi est cloué au lit. Le 26 août, "les médecins pansent la jambe de #LouisXIV et le chirurgien s'apprête à effectuer des incisions", et "les courriers sont suspendus dans le royaume & le Parlement de Paris ordonne des prières publiques pour #LouisXIV".

"Dans l'ordre de #succession c'est le jeune Louis XV, l'arrière petit-fils de #LouisXIV, qui hérite du #trône", précise le château de Versailles. Louis XIV le fait venir dans ses appartements et lui demande d’être un roi pacifiste. "J’ai trop aimé la guerre", lui dit-il avant de demander à ce que son cœur soit placé à l’église des Grands Jésuites après sa mort.

Le 28 août, il passe une nuit très agitée. "#LouisXIV est de plus en plus affaibli". Devant ses garçons de chambre en larmes, il s’écrit: "Est-ce que vous m'avez cru immortel? Je ne l'ai jamais cru être". Le lendemain, après avoir cru voir des signes de rétablissement, "les médecins ont constaté que la gangrène avait gagné le pied et le genou du roi". Peu de temps après, "à la demande de #LouisXIV, Madame de Maintenon se retire à Saint-Cyr pour n'en revenir jamais".

Le 31 août dans la matinée, "#LouisXIV tombe peu à peu dans l'inconscience, les moments de lucidité sont de plus en plus courts". Dans la soirée, "les médecins et les courtisans se retirent, le roi est de plus en plus seul""la princesse de Conti, fille de #LouisXIV, est inconsolable". Pendant ce temps-là, "le Père Le Tellier passe la nuit au chevet de #LouisXIV".  

Le 1er septembre 1715, il y a 300 ans de cela donc," le roy expira le 1er septembre à 8 heures 5 minutes du matin".

S’en suivra une autopsie afin de s’assurer que le roi n’avait pas été empoisonné. Les médecins sépareront ensuite ses entrailles, destinées à Notre-Dame, et son cœur, qui reposera, selon sa volonté, aux côtés de son père Louis XIII aux Jésuites de la rue Saint-Antoine. Puis, son corps sera embaumé avant sa présentation pour des hommages multiples qui dureront plusieurs semaines. Le tout selon un procédé extrêmement sophistiqué détaillé par le médecin légiste Philippe Charlier dans un article du catalogue de l’exposition consacrée à l'évènement qui se tiendra du 27 octobre 2015 au 21 février 2016 au château de Versailles.

 

 

 

Auteur(s): RT


PARTAGER CET ARTICLE :


Le 1er septembre 1715, Louis XIV s'éteignait après 72 ans de règne.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-