Luz quitte "Charlie Hebdo"

Luz quitte "Charlie Hebdo"

Publié le :

Mardi 19 Mai 2015 - 11:04

Mise à jour :

Mardi 19 Mai 2015 - 11:15
Le dessinateur de "Charlie Hebdo" Luz, auteur notamment des fameuses caricatures de Mahomet, a annoncé ce mardi qu'il allait quitter le journal satirique. Dans un entretien accordé à "Libération", il explique les raisons de ce choix.
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Fatigue, pression médiatique, manque d'inspiration: "à un moment donné, ça a été trop lourd à porter": Le dessinateur Luz a annoncé quitter la rédaction de Charlie Hebdo dans une interview publiée ce mardi par Libération. Cette annonce survient plus de cinq mois après l'attentat dont avait été victime le journal satirique et qui avait coûté la vie à 12 personnes le 7 janvier dernier. Luz devrait quitter la rédaction en septembre prochain.

"C'est un choix très personnel" a-t-il expliqué à Libération, "j’essaie de garder le plus possible la maîtrise de ma vie". Selon le dessinateur, les membres de la rédaction de Charlie sont désormais vus par certains comme "des héros qui foncent dans le tas". Le mythe et "l'esprit Charlie Hebdo", invoqué "par tout le monde" et "pour tout et n'importe quoi" semblent avoir dépassé Luz. Suite à la mort de Charb dans l'attaque du 7 janvier, il avait pris sa place à la tête de la rédaction de Charlie Hebdo.

A cela s'ajoute la pression médiatique autour des survivants du drame: "on est phagocyté par mille choses, le deuil, la douleur, la colère. On est phagocyté aussi par les médias et, ça, c’est vraiment difficile. J’avais parlé de mon départ de Charlie aux copains il y a un petit moment déjà. Mais il a fallu que ce soit dans les médias que j’apprenne que je l’avais dit", a déclaré Luz. "J’avais besoin de temps (après les attentats, NDLR), mais j’ai suivi par solidarité, pour laisser tomber personne. Sauf qu’à un moment donné, ça a été trop lourd à porter".

Une hyper-popularité née dans la douleur qui empêche le dessinateur de faire son travail comme avant l'attaque: "ça n’arrive plus à m’intéresser, en fait, ce retour à la vie normale de dessinateur de presse. Beaucoup de gens me poussent à continuer, mais ils oublient que le souci c’est l’inspiration. (…) Je ne serai plus Charlie Hebdo, mais je serai toujours Charlie".

Sur RTL, l'urgentiste et chroniqueur de Charlie Hebdo Patrick Pelloux a salué une "décision de courage (…) tout à fait réfléchie".

 

 

Luz présentant la Une du "numéro des survivants" après les attentats contre "Charlie Hebdo".


Commentaires

-