Massage, extermination et curling: le quotidien glaçant d'Heinrich Himmler

Massage, extermination et curling: le quotidien glaçant d'Heinrich Himmler

Publié le :

Jeudi 04 Août 2016 - 18:02

Mise à jour :

Jeudi 04 Août 2016 - 18:11
Les agendas d'Heinrich Himmler, l'organisateur de la "solution finale" et personnage clé du IIIe Reich, ont été retrouvés en Russie. Ils révèlent la personnalité glaçante d'un homme dont le quotidien, articulé autour de l'extermination des Juifs, mélange horreurs et futilités.
©Wikimédia Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Entre l'élaboration de la "Solution finale" et ses visites de camps, Heinrich Himmler trouvait du temps pour jouer au curling, regarder les étoiles et même faire deux enfants à sa maîtresse. Ce mélange entre horreur et distractions reflète le quotidien d'un des principaux artisans du IIIe Reich et un des plus proches collaborateurs d'Adolf Hitler, dont il a noté tous les détails dans un agenda. Les documents ont été retrouvés en 2013 aux archives du ministère de la Défense russe et couvrent les années 1938, 1943 et 1944. Le quotidien allemand Bild en publie des extraits depuis lundi 1er août.

Ce document, primordial pour les chercheurs qui travaillent sur l'Holocauste "aident à mieux ordonner les évènements et à comprendre qui a participé aux décisions du régime", explique Matthias Uhl, de l'institut historique allemand de Moscou, affirmant que "Nous pouvons maintenant dire exactement avec quelle personne Himmler s'est entretenu chaque jour, où il était, et qui étaient ses plus proches conseillers". Et le contenu des agendas révèle la froideur, la banalité du mal et la haine viscérale des Juifs qui habitaient Heinrich Himmler. Bild révèle par exemple que "L'homme qui a planifié l'holocauste organisait sa vie privée avec obsession. Entre le gaz, les ordres d'exécutions et de milliers de rendez-vous il s'occupait de sa famille, de sa maîtresse, de ses hobbies". L'apparence d'une vie normale pour un homme proche de sa famille: le 3 janvier 1943 Himmler se fait faire un massage thérapeutique, participe à des réunions, téléphone à sa femme et à sa fille avant d'ordonner, vers minuit, la mort de plusieurs familles polonaises. Un autre jour il joue au curling entre plusieurs rendez-vous. 

Les secrétaires du responsable nazi notaient aussi les visites qu'il effectuait dans les camps. Ainsi après avoir visité Dachau il se rend le 10 mars 1938 à Sachsenhausen avec Joseph Goebbels, le chef de la propagande du IIIe Reich. Le 12 février il inspecte le camp d'extermination de Sobibor pour "avoir une démonstration de +l'efficacité+ de l'extermination au gaz", commente Bild, "efficacité" des moteurs diesel qu'il prend soin de noter dans son agenda. Concepteur du premier camp de concentration, Dachau, et gestionnaire de la "Solution finale", Himmler avait développé une haine des Juifs qu'il n'est pas possible d'ignorer dans certains extraits, comme lorsqu'il annonce clairement l'extermination des Juifs et la qualifie de "petite affaire".

Selon Matthias Uhl, Himmler "essayait, au cours de la guerre, d'étendre son pouvoir. Le nombre de contacts, ainsi que les tentatives de Himmler de gagner en influence, grâce à la SS, sur les instances importantes du parti, de l'Etat et de l'armée sont impressionnants". Organisateur de la mort de plus de six millions de Juifs, Heinrich Himmler n'aura jamais répondu de ses actes. Capturé par les Britanniques il se suicide le 23 mai 1945 en avalant une capsule de cyanure.

 

Heinrich Himmler visite le camp de Dachau en 1938. Les agendas révélant son quotidien ont été retrouvés en Russie.


Commentaires

-