Mort de Ludovic Chancel: ses proches nient que "Lucien", l'ami de la famille, ait été son amant

Mort de Ludovic Chancel: ses proches nient que "Lucien", l'ami de la famille, ait été son amant

Publié le :

Dimanche 23 Juillet 2017 - 17:51

Mise à jour :

Dimanche 23 Juillet 2017 - 17:55
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux semaines après la mort de Ludovic Chancel, les polémiques continuent à enfler. Face à la persistance des rumeurs, l'entourage a tenu à dénoncer ceux qui prétendent l'existence d'une liaison homosexuelle du fils de Sheila et Ringo, voire d'un "ménage à trois". Des informations qui seraient erronées.

La rumeur continue de se répandre autour de la mort de Ludovic Chancel, le fils de Sheila décédé dans la nuit du 7 au 8 juillet, d'une intoxication médicamenteuse, présentée dans un premier temps comme un suicide. Une thèse depuis largement dénoncée par les proches de l'homme de 42 ans à la vie tumultueuse.

C'est maintenant une hypothèse plus étonnante qui déferle sur les proches de Ludovic Chancel, à commencer par sa compagne Sylvie Ortega Munos. Le plus proche ami du couple, Lucien Mamou, aurait été l'amant de Ludovic Chancel. Des rumeurs de "ménage à trois" ont été évoquées, sans que l'on ne fasse d'ailleurs le lien entre cette situation, la vie tourmentée du fils de Sheila et Ringo et un possible suicide.

Mais les bruits sont suffisamment désastreux apparemment pour que les amis montent au créneau pour démentir le propos. Igor Bogdanoff, un ami de Ludovic, a fait savoir dans un entretien accordé au site non-stop-people.com que cette hypothèse était absurde. "Lucien n’a jamais été son amant. C’est invraisemblable de laisser cette information perdurer. Je ne sais pas comment et pourquoi elle se diffuse de cette façon-là, mais Lucien, c’est vraiment une certitude, n’a jamais été l’amant. C’est aussi bien un ami de Sylvie que de Ludovic".  

C'est également Sylvie Ortega Munos, qui voit s'ajouter à la mort de son compagnon cette suspicion qui a tenu à réagir en prenant la défense de Lucien Mamou. "Il fallait bien trou­ver une histoire de cul (sic) et hélas, c’est tombé sur Lucien, Lucien qui a été un père et qui a veillé sur mon bébé quand il était mal. Lucien qui m’a chérie tendre­ment quand j’étais malade du rein".

Le message est clair, reste à savoir s'il suffira à faire taire les bruits. Le magazine Paris Match n'hésitait ainsi pas à écrire dans sa parution suivant la mort que "Ludovic n'a jamais caché sa bisexualité, homme, femme peu lui importait. Il tombait amoureux d'une personne", et qu'en l'occurrence Lucien Mamou était bien son amant, et que "le trio cohabitait sans problème". Une version maintenant battue en brèche.

Ludovic Chancel est mort d'une overdose médicamenteuse.

Commentaires

-