Nouveau scandale pour "TPMP"? Des tweets "racistes" d'Agathe Auproux ressurgissent

Nouveau scandale pour "TPMP"? Des tweets "racistes" d'Agathe Auproux ressurgissent

Publié le :

Vendredi 09 Juin 2017 - 17:18

Mise à jour :

Vendredi 09 Juin 2017 - 17:32
©Agathe Auproux/Instagram
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une nouvelle polémique autour de l'émission "TPMP" est en train de naître sur Twitter alors que l'émission vient d'être sanctionnée par le CSA. Des internautes ont retrouvé d'anciennes publications de la chroniqueuse Agathe Auproux, où elle tient des propos jugés "racistes", "homophobes" ou "antisémites".

C'est une nouvelle polémique qui risque de frapper l'émission Touche pas à mon poste de plein fouet alors que celle-ci a été sanctionnée mercredi 7 par le CSA à trois semaines sans publicité. Des internautes ont retrouvé d'anciens tweets d'Agathe Auproux, jeune chroniqueuse du programme. Des propos jugés "antisémites", "racistes" ou "homophobes".

Ces publications remontent aux années 2011, 2012 et 2013, alors que la jeune femme, atout charme de l'émission, n'était pas encore connue. A cette époque, Twitter était encore un réseaux social assez "confidentiel". Elle y écrivait par exemple: "bon et en attendant, avec Hitler, on dira ce qu'on voudra, mais y avait pas de chômage", "j'aimerai Justin (Timberlake) même si il était noir" ou encore "les pauvres prenez une douche avant d'aller au musée svp merci d'avance putain".

Des propos qui ont choqué bon nombre d'internautes. Cependant certains ont pris le parti de la jeune journaliste en expliquant qu'Agathe Auproux faisait des blagues au second degré.

La chroniqueuse a expliqué mardi 6 s'être fait pirater, mais l'argument ne tient pas pour certains internautes qui ne veulent pas croire qu'elle ne s'était jamais rendue compte de ce hacking survenu alors qu'elle n'était pas encore médiatisée.

Des utilisateurs de Twitter se sont aussi aperçus que la jeune femme avait supprimé un très grand nombre de tweets dès lors que certaines de ses publications avaient commencé à être pointées du doigt jeudi 8.

D'anciens tweets d'Agathe Auproux créent la polémique.


Commentaires

-